Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cartel d'applique

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Cartel

© 1987 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Catherine Voiriot

Dissymétrique, mêlant des éléments de décor évoquant des formes minérales et végétales, ce cartel très représentatif de l'art rocaille figure dans les collections royales dès 1787. Il ornait la salle d'audience du ministre de la Maison du Roi au Garde-Meuble à Paris avant d'intégrer les collections du Mobilier national. La pendule est montée en bronze avec placage d'ébène et marqueterie de laiton et d'écaille sur les côtés. Un Amour est assis sur des nuages et le Temps sur un tertre rocailleux.

L'Amour vainqueur du Temps

En horlogerie, le thème de l'Amour vainqueur du Temps fut très couramment choisi pour le décor des caisses de pendules. L'Amour, en haut du cartel, est un angelot qui matérialise l'idée de la jeunesse. Il domine l'ensemble de la composition et plus particulièrement la figure du Temps, en bas, représentée par un vieillard courbé.

Un beau témoignage de l'art rocaille

À l'origine, le petit amour appuyait son bras gauche sur un sablier et deux grands arbres s'élançaient dans la moitié inférieure du cartel, de part et d'autre du cartouche trilobé. Ces éléments, désormais manquants, rétablissaient une certaine symétrie dans cette composition très dissymétrique. C'est au regard de cette composition que l'on définit habituellement ce cartel comme la création de Charles Cressent la plus marquée par le style rocaille.

Oeuvres en rapport

De ce cartel, nous connaissons au moins cinq exemplaires du même modèle : outre celui du musée du Louvre, celui de l'Hôtel de ville de Marseille dans le cabinet du maire, celui de la collection Wallace (daté 1764), celui du Metropolitan Museum de New York (collection Wrightsman) et celui du Rijksmuseum d'Amsterdam. Différents horlogers sont les auteurs des mouvements de ces autres cartels.

Bibliographie

- BALLOT M.-J., "Charles Cressent, sculpteur, ébéniste, collectionneur", in Les Archives de l'art français, 1919.

- ALCOUFFE Daniel, DION-TENENBAUM Anne, LEFEBURE Amaury, Le mobilier du musée du Louvre, tome 1, Dijon, Editions Faton, 1993, p. 127.

Cartel

  • Charles CRESSENT

    Cartel

    Vers 1745

    Paris

  • Mouvement de Nicolas Gourdain, à ParisBronze doré ; cuivre ; écaille

    H. : 1,32 m. ; L. : 0,47 m. ; Pr. : 0,38 m.

  • Provenance : salle d'audience du Ministre du Roy à l'hôtel du Garde-Meuble en 1787 ; salle du Tribunal de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève en 1794 ; Cour de cassation au palais de Justice de Paris. Versement du Mobilier national, 1953

    L'Amour vainqueur du Temps

    OA 9586

  • Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet