Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cartonnage du barbier d'Amon Ânkhpakhéred

Œuvre Cartonnage du barbier d'Amon Ânkhpakhéred

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Enveloppe de la momie de Ânkhpakhéred

© Musée du Louvre/G. Poncet

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Patricia Rigault

Ce cartonnage contenait la momie d'un égyptien nommé Ânkhpakhéred. Très vivement coloré, il représente le défunt enveloppé dans son linceul. Sur sa perruque tripartite est attaché un bandeau floral. Juste au-dessous du large collier qui couvre sa poitrine, deux faucons couronnés d'un disque solaire, dont l'un à tête de bélier, étendent leurs ailes. Tout le reste du cartonnage est orné de diverses représentations protectrices parmi lesquelles déesses ailées et emblèmes osiriens prédominent.

Le décor

Le défunt est enveloppé dans un linceul richement décoré de représentations symboliques devant lui permettre de gagner sans encombre l'au-delà. Les figures sont tout à fait habituelles sur les cartonnages de cette époque où abondent notamment divinités ailées et fétiches divins.
Sous le collier, deux faucons, dont l'un à tête de bélier, coiffés du disque solaire, étendent leurs ailes dans un geste protecteur sur le corps d'Ânkhpakhéred. Entre leurs ailes, deux tableaux symétriques montrent le dieu des morts Osiris, suivi des quatre fils d'Horus, face à deux serpents dressés coiffés respectivement des couronnes rouge et blanche d'Egypte. Sur les jambes prend place un symbole osirien très important, le reliquaire d'Abydos, protégé lui-même par des divinités ailées dont Isis et Nephthys. Cette image du reliquaire, surmonté d'une double plume d'autruche, dans lequel était censée être conservée la tête du dieu Osiris dans la ville d'Abydos, est l'un des thèmes les plus fréquents dans l'iconographie funéraire de cette époque.

Le cartonnage, un usage funéraire typique de la 22e dynastie

A la 22e dynastie, il est d'usage d'insérer la momie dans un cartonnage, c'est-à-dire une enveloppe faite d'étoffe agglomérée stuquée et peinte. Le terme cartonnage utilisé pour ce matériel funéraire rend donc compte à la fois de l'objet lui-même et de la nature du matériau employé. Celui-ci se compose en général de plusieurs couches de toile de lin agglomérée, parfois associées à de vieux papyri, stuquées et peintes. Ce procédé présentait un certain nombre d'avantages, il était notamment rapide et peu onéreux. A la 22e dynastie, les cartonnages sont modelés autour d'une âme constituée de boue et de paille, en laissant une ouverture à la base des pieds et parfois une longue fente dans le dos. Lorsque les opérations d'entoilage étaient terminées, le noyau était évacué par la base des pieds. Une fois la momie installée, le cartonnage était lacé à l'arrière, une planchette en bois venant boucher la base, et le décor pouvait être réalisé. Le tout était ensuite déposé dans un ou deux cercueils en bois, sobrement décorés la plupart du temps, comme on peut le voir sur celui de Ânkhpakhéred exposé à côté de son cartonnage.

Ânkhpakhéred, barbier d'Amon

Les barbiers exerçaient leur métier dans le domaine privé, auprès du roi ou bien encore, comme Ânkhpakhéred, dans l'enceinte des temples. Celui-ci était en effet barbier de la maison d'Amon et œuvrait donc vraisemblablement au sein du temple du grand dieu de Karnak. Sa charge est à mettre en rapport avec l'obligation qu'avaient les prêtres égyptiens de se raser complètement lorsqu'ils étaient en fonction.

Bibliographie

- Coiffures antiques du Louvre, 1982, p. 13, 14, n 12.

- MICHALOWSKI , L'art de l'Ancienne Egypte, 1968, fig. 735.

Cartel

  • Enveloppe de la momie de Ânkhpakhéred

    22e dynastie, 945 - 715 avant J.-C.

  • toile agglomérée et peinte

    H. : 1,66 m. ; L. : 0,40 m.

  • N 2622

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Les sarcophages
    Salle 14
    Vitrine 2 : Cercueils

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet