Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Chandelier aux canards et aux félins

Œuvre Chandelier aux canards et aux félins

Département des Arts de l'Islam : 1250-1500 : Le morcellement régional

Chandelier aux canards et aux félins

© 2010 Musée du Louvre / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1250-1500 : Le morcellement régional

Cet objet est un chef-d’œuvre de l’art du métal. Il a en effet été exécuté dans une seule feuille métallique circulaire, entièrement travaillée au repoussé. Un seul autre chandelier, conservé  au Caire (musée d’Art Islamique), est identique à celui du Louvre : tous deux formaient probablement une paire, peut-être une commande à destination d’un prestigieux monument.

Le chandelier représente un véritable tour de force. Il est léger malgré sa taille imposante. La feuille métallique utilisée pour le mettre en forme est mince et l’objet ne possède pas de fond. La technique du repoussé consiste à mettre en forme les reliefs par l’intérieur de la surface, afin d’obtenir des motifs visibles à l’extérieur.
Le dinandier travaille avec des repoussoirs de diverses formes, qu’il martèle afin de déformer le métal selon un relief voulu. Le repoussage utilise donc la capacité de déformation plastique du matériau qui est propre à l’état métallique.
Cette technique très complexe et qui exige la parfaite connaissance de la résistance du métal, est ici portée à son apogée. En effet elle a été employée pour tous les décors, y compris la frise de canards disposée au bord de l’épaule du chandelier.

L’objet ne porte plus ni signature, ni date, ni nom de commanditaire ou de lieu : les cinq cartouches du bandeau supérieur d’inscriptions ont été volontairement abrasés. Des inscriptions en surcharge ont été ajoutées au 17e siècle, par un propriétaire probablement arménien qui offrit l’œuvre à son église. Les inscriptions originelles conservées sont des formules de vœux en arabe, écrites dans les cartouches superposés au centre de la paroi.

Bibliographie

. Collinet, A., « Le métal incrusté », in Makariou S. (dir.), Les Arts de l’Islam au musée du Louvre, Paris, 2012 (à paraître).
. Bernus-Taylor M. (dir.),  Jail C. (dir.), L'étrange et le merveilleux en terres d'Islam, Cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2001, no 7, p. 23.
Arts de l’Islam des origines à 1700 dans les collections publiques françaises, Cat. exp. Paris, Orangerie des Tuileries, 1971, no 131, p. 97.
. Migeon G., L’Orient musulman, vol. 1, Sculpture, bois sculptés, ivoires, bronzes, armes, cuivres, tapis et tissus, miniatures, Paris, A. Morancé, 1922, no 69, p. 21.

Cartel

  • Chandelier aux canards et aux félins

    2nde moitié du 12e siècle

    Iran oriental (?)

  • Alliage de cuivre martelé, décor repoussé, gravé, incrusté d’argent et de cuivre

    H. 34 cm ; D. max. 35,5 cm ; Poids 2,688 kg

  • Legs C. Piet-Lataudrie, 1909

    OA 6315

  • Arts de l'Islam

    Aile Denon

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet