Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Chemin de croix, sainte Véronique présente la Sainte Face

Œuvre Chemin de croix, sainte Véronique présente la Sainte Face

Département des Arts graphiques : XVIe siècle

Le chemin de croix, sainte Véronique présente la Sainte Face

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

La Pietà et la Passion du Christ étaient des thèmes fréquents à Florence au début du XVIe siècle. A preuve, ce Chemin de croix par Fra Bartolomeo, où sont représentés les personnages principaux de la rencontre du Christ et de Véronique. Ce petit format témoigne d’ailleurs de l'influence des écoles du Nord sur le milieu artistique toscan : la composition est tirée d'une gravure de l'artiste allemand Martin Schongauer.

Vers le Calvaire

Baccio della Porta, qui prit le nom de Fra Bartolomeo en 1500, quand il devint moine dominicain, reprend dans cette œuvre les quatre figures principales du Chemin de Croix de Schongauer. Cette gravure décrit la foule dense derrière le Christ et l'architecture, tandis que dans la feuille du Louvre, l'accent est mis sur l'interruption de la progression par sainte Véronique. Dans les deux cas, le Christ s'impose par sa frontalité, les autres personnages étant de profil. Marie est debout à gauche et lève son manteau vers son visage. Véronique, assise à côté et tournée vers le Christ, tient dans ses mains le voile sur lequel la Sainte Face s'est imprimée, mais sans la couronne d'épines. La sainte ralentit la marche du Christ et du bourreau vers le calvaire : si le premier esquisse un mouvement de la jambe droite, tout en fixant Véronique d'un regard d'une douceur extrême, le second ne semble pas être affecté par l'intervention de la sainte et ne réduit pas le rythme de sa marche.

Les Nordiques en Italie

La diffusion des gravures des écoles du Nord fleurit en Italie dès la fin du XVe siècle : leur influence sur les artistes toscans, signalée par Vasari dans les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, fut considérable tout au long du XVIe siècle. L'œuvre d'Albrecht Dürer et de Martin Schongauer fut très appréciée et retenue par Fra Bartolomeo dans l'exécution de certains paysages et personnages. Le Chemin de croix dévoile une connaissance précise de la gravure allemande à travers plusieurs éléments. Les draperies des femmes, par exemple, respectent l'original gravé de façon scrupuleuse ; de même, la description émouvante de la Vierge voilée et l'expression suppliante du Christ sont reprises de Schongauer. La technique de hachures et de traits croisés du dessin, exécuté à la plume et à l'encre selon l'usage de l'époque, rappelle enfin le graphisme linéaire de la gravure.

Savonarole et le cycle de la Passion

La Passion et la Pietà, deux iconographies très populaires à l'époque de Fra Bartolomeo, étaient aussi des thèmes récurrents dans les écrits de Jérôme Savonarole, personnage emblématique dans la Florence de la fin du XVe siècle. Ce frère dominicain, théologien illustre, selon les mots de Vasari, était capable d'enflammer le peuple par ses sermons ; à cause des troubles qu'il avait suscités dans la ville, il fut livré à la justice en 1496 et fut exécuté deux ans après. Notre artiste a connu ce moine et, pour cette raison, décida, par la suite, d'entrer au Couvent de Saint-Marc, à Florence, en 1500, où Savonarole avait été appelé en 1489 pour en devenir le prieur. La date de réalisation du Chemin de croix est incertaine : les historiens d'art la situent généralement entre 1490 et 1500, à cause de son lien étroit avec la gravure septentrionale. Cette hypothèse est renforcée par la relation que l'on peut établir entre le choix du thème iconographique et la rencontre de l'artiste avec Savonarole.

Bibliographie

- BENCISTA L., L'età di Savonarola. Fra Bartolomeo e la scuola di San Marco, cat. exp. Florence, palazzo Pitti et museo di San Marco, 1996, Venise, 1996, p. 227.

- FISCHER Chris, dans Fra Bartolommeo et son atelier : Dessins et peintures des collections françaises, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1994-1995, p. 24-25, repr. n° 2.

- HOFF C., dans Visions Capitales, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1998, Paris, 1998, p. 157, notice 10.

- VASARI Giorgio, Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, traduction et édition sous la direction d'André Chastel, 2e éd., Paris, Berger-Levrault, 1989.

Cartel

  • FRA BARTOLOMEO

    Le chemin de croix, sainte Véronique présente la Sainte Face

    His de la Salle, Aimé-Charles-Horace

  • Plume et encre brune, sanguine, avec rehauts de blanc sur papier beige. Collé en plein.

    H. : 14 cm. ; L. : 19.6 cm.

  • don , 1878

    40471

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet