Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Ciboire de Maître Alpais

Œuvre Ciboire de Maître Alpais

Département des Objets d'art : Moyen Age

Ciboire de Maître Alpais

© 2009 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :

Muriel Barbier

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

D'après une tradition ancienne, ce ciboire aurait été trouvé à Montmajour près d'Arles. Faute de documents, cette provenance demeure encore invérifiable. Il s'agit de l'une des plus célèbres créations des émailleurs limousins. Cette oeuvre porte en effet une inscription qui atteste son exécution à Limoges et précise le nom de son auteur, éléments essentiels de l'histoire des émaux limousins. Par ailleurs la perfection technique et le style en font un chef-d'oeuvre des années 1200.

Une iconographie abondante

Le ciboire se compose de deux coupes renflées s'emboîtant l'une dans l'autre et reposant sur un petit pied conique. Ce dernier est orné de personnages et de monstres courant parmi des rinceaux traités de manière très douce. A l'intérieur de la coupe supérieure est gravée la main de Dieu bénissant et, à l'intérieur de la coupe inférieure, on peut voir un ange à mi-corps entouré de l'inscription. A l'extérieur les bustes de plusieurs anges, des douze apôtres et des quatre prophètes, inscrits dans des losanges, sont traités en émail champlevé. Enfin la coupe supérieure est surmontée d'un bouton composé de bustes d'anges. L'élément du décor qui a suscité le plus de commentaires est la frise de caractères "pseudo-coufiques" qui court tout autour de la lèvre de la coupe inférieure. Cet ornement était récurrent à Limoges et acclimaté en Aquitaine depuis fort longtemps.

L'amorce d'une mutation stylistique

Le traitement des figures des coupes, assez stylisées, se retrouve sur de nombreuses oeuvres du XIIe siècle et en particulier à Limoges, sur la châsse d'Ambazac par exemple. Cependant ces têtes se distinguent de celles d'autres œuvres par un adoucissement du contour et de l'expression, tendance qui se retrouve sur les personnages du pied et du bouton. De même les drapés des bustes sont encore marqués par les tendances linéaires romanes, mais les personnages du pied présentent une certaine animation qui annonce le gothique. Le ciboire est donc une œuvre charnière marquée par le premier art gothique tout en étant encore empreinte de survivances romanes.

Un rare exemple de signature dans l'émaillerie limousine

L'inscription de l'intérieur de la coupe inférieure révèle qu'un certain G. Alpais a réalisé ce ciboire à Limoges et qu'il revendique la paternité de son œuvre. Ce personnage est désigné comme "Maître" et apparaît à plusieurs reprises dans les archives limousines. Même si peu d'informations nous sont parvenues à son sujet, ce ciboire est la preuve que le Maître Alpais était un virtuose du travail en émail champlevé. Il a su en outre déployer un large éventail de techniques d'orfèvrerie appliquées ici à la perfection.

Bibliographie

- L'Oeuvre de Limoges. Émaux limousins du Moyen Age, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, Metropolitan Museum of Art, New York, 1995.

Cartel

  • Limoges (vers 1200)

    Ciboire de Maître Alpais

    Provient de Montmajour

  • Cuivre doré, émail champlevé, cabochons de verre

  • Ancienne collection Révoil ; acquisition 1828

    MRR 98

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 24

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

A l'intérieur de la coupe : "+ MAGI[s]TER : G : ALPAIS : ME FECIT : LEMOVICARUM" ("Maître G. Alpais m'a fait à Limoges").