Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Commode

Commode

© Musée du Louvre, dist. RMN / Thierry Ollivier

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

En 1739, Louis XV acquit le château de Choisy. Le mobilier de la chambre bleue, commandé au marchand mercier Hébert, devait s’assortir à une soierie bleue filée par Madame de Mailly et répondre au goût de la favorite pour les œuvres d’art orientales. Hébert fit appel à l’ébéniste Matthieu Criaerd pour réaliser la commode de la chambre et son encoignure. Elle est tout à fait emblématique des commodes réalisées par Criaerd.

La chambre bleue du château de Choisy

En 1742, la chambre de la favorite reçut un décor élaboré. Madame de Mailly ayant offert au roi de la soie qu’elle avait filée, Louis XV en fit tisser une étoffe de moire à raies bleues et blanches qui fut affectée à la chambre. La chambre fut alors peinte en blanc et en bleu. Le marchand mercier Hébert et le tapissier Sallior furent chargés d’exécuter le mobilier. Il leur fallut à la fois tenir compte des couleurs de la soierie et du goût de Madame de Mailly pour la Chine.

L'exécution du mobilier

Bien que l’on ait fait appel au marchand mercier Hébert, c’est d’abord le marchand mercier Julliot qui fournit une commode plaquée en vernis de la Chine. Hébert livra donc des meubles assortis à cette commode. Il s’agit sans doute d’un mobilier provisoire remplacé par le mobilier bleu et blanc. Ce choix confirme le goût marqué de Madame de Mailly pour les objets d’inspiration orientale que l’on retrouve dans tout le décor créé pour la favorite. Hébert fournit d’ailleurs pour le même appartement des porcelaines de Chine blanches et bleues et des chenets argentés décorés d’enfants chinois. Pour le mobilier bleu Hébert fit appel à l’ébéniste Matthieu Criaerd.

Une commode typique de Criaerd

Matthieu Criaerd livra une commode et une encoignure aujourd’hui au musée du Louvre. La commode portée par des pieds galbés comporte deux longs tiroirs et présente le même aspect que la commode livrée pour la reine Marie Lecksinska par BVRB à Fontainebleau en 1737. Elle est recouverte de vernis Martin bleu et blanc s’inspirant des motifs chinois avec beaucoup de liberté et représentant essentiellement des oiseaux et des plantes exotiques. Le décor de bronze argenté est typique de Criaerd. Il est composé de chutes le long de l’arête des pieds et de sabots ajourés. Les encadrements sont formés de volutes juxtaposées et le cartouche central en forme de violon est fait d’ondulations percées d’oves et de volutes à décor de branchages.
Ce type de décor eut un très grand succès et se retrouve sur d’autres commodes de l’ébéniste notamment celle de l’ancienne collection Grog-Carven ou celle livrée par Hébert pour le cabinet du Dauphin au château de Versailles en 1748.    

Cartel

  • Estampillée : Matthieu CRIAERD

    Commode

    1742

    Paris

  • Bâti de chêne ; placage de bois fruitier ; vernis Martin ; bronze argenté ; marbre bleu turquin

    H. : 0,85 m. ; L. : 1,32 m. ; Pr. : 0,63 m.

  • Provenance : livrée en 1742 par le marchand mercier Thomas-Joachim Hébert pour la "chambre bleue" de la comtesse de Mailly (1710 - 1751) au château de Choisy ; Garde-meuble de la Couronne à Paris (1775) ; appartement de Mme Royale à Versailles ; vente Mme Delizy à Paris, 1913 ; collection baron Maurice de Rothschild. Dation en paiement de droits de mutation, 1990 , 1990

    OA 11292

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

Estampille sur l'angle antérieur droit : M CRIAERD - Numéro à la peinture noire au revers : N°1290 - Étiquette imprimée en bleu : 10177