Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe

Œuvre Coupe

Département des Objets d'art : XVIIe siècle

Coupe aux dauphins

© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

La coupe en ambre ornée de dragons et de mascarons est entrée dans la collection de Louis XIV vers 1671. En forme de gondole, cette coupe présente un décor sculpté très en relief, dont le style révèle une origine du nord de l'Allemagne. Elle a probablement été réalisée à Königsberg, le centre germanique le plus important pour ce type d'objet au XVIIe siècle.

Une coupe faite d'ambre

L'ambre jaune est une résine fossilisée d'origine végétale, dure et transparente. La coupe du Louvre est en ambre rouge orangé, la base est en ambre orangé et le pied en ambre jaspé. L'ambre ne fournit d'ordinaire que des objets ou des parties d'objets de petites dimensions. Cette coupe est donc exceptionnelle par sa grandeur. La région de l'Allemagne du Nord a produit un nombre important d'objets en ambre du fait, entre autres, de sa proximité avec la mer Baltique, lieu d'extraction de cette matière. La coupe repose sur un socle indépendant en ivoire : l'association de l'ivoire et de l'ambre était fréquente pendant la période moderne.

Dragons et mascarons

La coupe a la forme d'une nef. Ovale et irrégulière, elle est bordée d'une gorge sur le bord intérieur, qui pourrait attester la présence d'un couvercle disparu. À l'intérieur sont sculptés deux corps de dragons monstrueux entrelacés. À l'extérieur, sur la panse, sont sculptés deux corps de dragons monstrueux, dont la tête figurait peut-être sur le couvercle. La coupe se rétrécit au milieu des deux côtés à l'endroit où elle est sculptée d'un mascaron à l'intérieur et d'un autre à l'extérieur. Le pied se compose de deux dragons s'embrassant : l'un est allongé et pourvu d'une patte palmée et d'une queue, l'autre est un ailé à deux pattes terminées en nageoires. La base ourlée de godrons et ornée de quatre mufles n'était peut-être pas destinée à cette coupe.

Une oeuvre germanique

Une attribution germanique semble possible pour cette coupe. En effet, son style auriculaire et le traitement en faible relief révèlent une origine allemande, et plus spécialement d'Allemagne du Nord. Au XVIIe siècle, la ville la plus importante pour la création de ce type d'objet était Königsberg. Louis XIV possédait une seconde coupe en ambre, entrée dans sa collection entre 1680 et 1684, également en forme de nef, mais ornée de bacchanales. Il offrit cette coupe au roi du Siam.

Bibliographie

Alcouffe Daniel, Les Gemmes de la Couronne, Editions de la Réunion des musées nationaux, 2001, p. 365-366.

Cartel

  • Coupe aux dauphins

    Milieu du XVIIe siècle ?

    Königsberg

  • Ambre, ivoire doré

    H. : 34,50 cm. ; l. : 17 cm. ; L. : 14 cm.

  • Collection de Louis XIV (vers1671)

    MR 261

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Adolphe de Rothschild
    Salle 25
    Vitrine 4

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Mini-site

Voir le mini-site Les Gemmes de Louis XIV.