Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe attique de type A à figures noires

Œuvre Coupe attique de type A à figures noires

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Coupe à figures noires

© 2007 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Alexandra Kardianou-Michel

Cette coupe à figures noires à courbure continue et à pied assez large et haut est signée par le potier Nicosthénès travaillant à Athènes au milieu du VIe siècle av. J.-C. La diversité des formes et l'abondance de sa production font de lui un céramiste tout à fait exceptionnel. Les deux faces de la vasque sont ornées d'un sujet plutôt rare sur les coupes : deux bateaux de guerre naviguant à la voile. Des dauphins bondissant sous les anses et des sirènes complètent la scène.

Nicosthénès potier et peintre

Propriétaire de son atelier, Nicosthénès, actif entre 545 et 510 av. J.-C., a signé 139 vases à figures noires et 10 vases à figures rouges. Ses œuvres, surprenantes par leur quantité, leur qualité et leur diversité, représentent un quart de l'ensemble des signatures des potiers de vases à figures noires attiques.
Il a signé un des plus anciens psycters et introduit la technique de Six dans la décoration des grands vases ; il a recréé des types de vases, comme la pyxis à pied haut, aux parois évasés et à couvercle conique ou l'amphore dites nicosthéniennes. C'est la forme la plus caractéristique de sa production, à anses plates et panse imitant des modèles en bronze et des productions étrusques. Cette version attique à figures noires des amphores bucchero, créée exclusivement pour l'exportation, révèle la sagacité en affaires de Nicosthénès. Il a travaillé avec Anaklès, Lydos et des peintres de vases à figures rouges comme Oltos ou Épictétos.

Le décor

La coupe montre deux bateaux de guerre sur chaque face. Sur chaque vaisseau une étrave droite, décorée d'yeux porte-bonheur, est peinte au-dessus de la proue dont l'éperon est en forme de hure de sanglier. Debout, le pilote surveille. Le barreur se tient à la poupe en col de cygne recourbé. Les échelles y sont attachées horizontalement. Des dauphins suivent les bateaux, et des sirènes peintes sur les rinceaux près des anses complètent la décoration. Le peintre a peut-être voulu faire allusion à l'épisode homérique d'Ulysse et des Sirènes.

Les navires grecs

Les vagues successives d'émigration poussèrent les marins grecs à transformer les antiques pentécontères à 50 rameurs sur un rang en birèmes, navires étroits à deux rangs de rameurs superposés. Avec son éperon pointu et sa plate-forme de combat, la birème convenait pour la guerre comme pour le transport et évoluait très vite, à la rame comme à la voile.
Vers 700-650 les Phéniciens, augmentant la vitesse et le tonnage de leurs navires, pouvaient conquérir des marchés plus lointains et paralyser la poussée de leurs rivaux grecs vers l'occident.
Vers 600, les Corinthiens placèrent un troisième rang de rame non sur la même ligne verticale que les deux autres rameurs mais en décalage vers l'extérieur. Très maniables, les trières assurèrent le triomphe de la troisième vague de colonisation grecque, et plus tard, en 480, la victoire à Salamine contre la flotte perse.
On trouve dans les fouilles de petits modèles de navires grecs, souvent en terre cuite, parfois en ivoire ou en bronze. L'éperon recevait une garniture de bronze, le plus souvent en forme de hure. Les pièces apparentes étaient peintes en couleurs vives.
La première représentation de trière sur les vases archaïques date du début du VIe siècle. Rare sur les coupes, le sujet est plus fréquent sur les dinoi où les navires sont représentés à l'intérieur de l'embouchure : une fois le vase rempli, ils semblent flotter.

Bibliographie

- BOARDMAN J., Les Grecs outre-mer. Colonisation et commerce archaïques, 1980.

- CASSON L., Ships and Seamanship, 1971.

- MORISSON J.S.M. et WILLIAMS R.T.,Greek Oared Ships, 1968.

- TOSTO V., The Black-figure Pottery Signed NIKOSTHENESEPOIESEN, 1999.

Cartel

  • Signée par Nicosthénès, potier

    Coupe à figures noires

    Vers 520 - 510 avant J.-C.

    Provenance : Vulci

    Athènes

  • H. : 11 cm. ; D. : 28 cm. ; L. : 35 cm.

  • Acquisition , 1866 , 1866

    F 123

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana III
    Salle 42
    Vitrine 13 : Attique à figures noires : l'atelier de Nicosthénès

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Une inscription grecque (signature du potier Nicosthénès) est peinte au-dessus des voiles avant. NIKOSTHENESE.OIE (Nicosthénès a fait).