Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe aux armes d'un pape Médicis (Léon X ou Clément VII)

Œuvre Coupe aux armes d'un pape Médicis (Léon X ou Clément VII)

Département des Objets d'art : Renaissance

Coupe aux armes d'un pape Médicis (Léon X ou Clément VII)

© 2008 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

La grande coupe du Louvre est en verre cristallo et porte les armes émaillées d’un pape Médicis (Léon X ou Clément VII). Dans plusieurs musées du monde, sont conservées des œuvres portant les mêmes armes et qui rendent plausible l’existence d’un important service en verre. Pendant la Renaissance, les objets en verre étaient des objets de luxe qui servaient d’ornement sur le dressoir mais que l’on pouvait également utiliser comme pièces de vaisselle.

Une grande coupe

Cette coupe est de grande dimension. Très évasée et presque plate, elle repose sur un petit piédouche circulaire. Ce type de coupe, en verre cristallo, a permis aux verreries de Venise de dominer le marché du verre, au début du XVIe siècle. La plupart des pièces conservées provenant du même service que celui du Louvre, par leur décor héraldique, sont aussi des coupes sur pieds plus ou moins évasées et dépourvues de couvercle.

Le décor émaillé

Le décor émaillé et doré de cette coupe est composé de frises de petites écailles dorées cernées de fins filets bleus. Ce décor suit le bord de la coupe. Le milieu du cadre du bassin est orné des armes d’un pape Médicis. Ces armoiries sont constituées d’un écu à fond jaune semé de trois besants gueule et un besant azur à fleurs de lys. Il est surmonté de la tiare pontificale et de deux clefs croisées attachées par des cordes. Il pourrait s’agir des armes de Léon X ou de Clément VII qui furent respectivement papes de 1513 à 1521 et de 1523 à 1534. Il existe des variantes considérables dans la représentation des armes d’une pièce à l’autre semblant provenir du même service.

Un service en verre

Les récits des banquets de la Rome pontificale mentionnent la présence de verreries tant le buffet d’orfèvrerie reste le signe le plus éclatant de l’importance accordée par l’hôte à ses invités. Il subsiste cependant assez de pièces de verrerie portant les armoiries d’un pape Médicis pour que l’on puisse affirmer l’existence d’un service pontifical en verre. D’autres tazza ainsi que trois burettes sont conservées au Metropolitan Museum de New York, au J.-P. Getty Museum de Los Angeles, au British Museum et au Victoria and Albert Museum de Londres, au Corning Museum of Glass, dans les Kunstsammlungen der Veste de Coburg ainsi qu’au Kunstmuseum de Düsseldorf.

Bibliographie

- Le Dressoir du Prince, services d’apparat de la Renaissance, Ecouen, RMN, 1995, p 93.

- LANMON, D.-P., The Robert Lehman Collection, XI, « Glass », New York, the Metropolitan Museum of Art, 1993, p 26-28.

Cartel

  • Venise ? (entre 1513 et 1534)

    Coupe aux armes d'un pape Médicis (Léon X ou Clément VII)

  • Verre cristallo soufflé, émaillé et doré

  • Legs baronne Salomon de Rothschild, 1922 , 1922

    R 100

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Sauvageot
    Salle 18

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet