Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe avec représentation humaine

Œuvre Coupe avec représentation humaine

Département des Antiquités orientales : Iran

Coupe à décor humain, animalier et géométrique : homme schématisé entre signes-bêches, oiseaux, scorpion, croix de Malte et lignes brisées

© 1990 RMN / Christian Larrieu

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Agnès BENOIT

La céramique peinte est le principal moyen d'expression artistique de l'Iran préhistorique. Les formes sont simples, souvent ouvertes et peuvent varier d'un site à l'autre : à Suse, les trois pièces principales de la vaisselle peinte sont la coupe, le boisseau et la petite jarre carénée. Les décors privilégient les motifs géométriques et animaliers. La représentation humaine est rare. La coupe présentée ici est donc exceptionnelle.

La céramique peinte en Iran

La céramique peinte iranienne du Ve et du début du IVe millénaire av. J.-C. se distingue par la qualité de son exécution et la diversité de ses décors. Le tour n'étant pas encore inventé, les vases sont montés à la main à partir d'un colombin d'argile. Les motifs bruns dont ils sont ornés combinent figures géométriques et répertoire emprunté à la nature environnante mais en stylisant les plantes et les animaux jusqu'à les rendre difficilement identifiables. L'homme est rarement représenté, sauf sous la forme du chasseur. Les motifs sont scandés plusieurs fois, car, dans l'art de cette époque, la répétition rythmée l'emporte sur le souci narratif.

L'art à Suse au moment de la fondation de la ville

Le support privilégié de l'art à l'époque préhistorique est incontestablement la céramique peinte. C'est à Suse, ville de la plaine de Susiane qui prolonge la plaine mésopotamienne, que cette céramique peinte est la plus aboutie. La pâte utilisée est souvent claire, très légèrement verdâtre, si fine qu'elle est parfois qualifiée de "coquille d'oeuf" et cuite à haute température au point d'en être "sonnante". Le décor de chaque vase était unique, sauf pour une petite série de boisseaux larges décorés de zigzags, sans doute à un moment où il a fallu répondre à une demande plus grande en vaisselle funéraire, à la suite d'une hécatombe.

Description de l'objet

Cette coupe de circonférence irrégulière a dû être déformée à la cuisson. De part et d'autre du décor central figuré par une croix de Malte, sont disposés, sur deux hauteurs, des "animaux-peignes", traités de façon tellement stylisée qu'on ne peut distinguer leur tête de leur queue. Ils sont caractérisés par un long poil laineux disposé en lignes parallèles, volontairement souligné à une époque où les capridés ne sont plus seulement exploités pour leur viande mais aussi pour leur lait et pour leur toison. Les troupeaux sont sélectionnés pour répondre à ces nouveaux besoins. De part et d'autre des motifs d'"animaux-peignes" apparaissent, très stylisés également, trois oiseaux et un scorpion. En haut et en bas, dans le cadre défini par un ensemble de trois lignes brisées, que certains chercheurs interprètent comme des canaux d'irrigation, apparaissent deux emblèmes en forme de bêche qui font vraisemblablement référence au travail de la terre. Le personnage masculin au corps très géométrique est, avec ses bras écartés, dans la position d'un Maître des Animaux. Il personnifie peut-être un génie qui règne sur l'agriculture et l'élevage. Dans ce monde qui produit la vie, la mort n'est pas absente puisqu'un scorpion apparaît pour la donner. Si notre hypothèse est fondée, il s'agit d'une représentation unique dans la céramique peinte de Suse qui ne compte que quatre images humaines : en effet, contrairement aux autres, elle ne met pas en avant le chasseur mais un être lié à une mythologie primitive de la nature domestiquée.

Bibliographie

- AMIET Pierre, Elam, Auvers-sur-Oise, Archée, 1966, n 15, p. 43.

- HOLE Frank, The royal City of Susa, catalogue de l'exposition, Metropolitan Museum, New York, 1992, n 2, p. 33.

Cartel

  • Coupe à décor humain, animalier et géométrique : homme schématisé entre signes-bêches, oiseaux, scorpion, croix de Malte et lignes brisées

  • Terre cuite peinte

    10.6 H ; 22.3 D

  • Sb 3157

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran, Susiane et plateau iranien
    Salle 7
    Vitrine 2 : Suse I (4200 - 3800 avant J.-C.). Nécropole du tell de l'Acropole. Fouilles Jacques de Morgan.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet