Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe à l'aurige vainqueur

Œuvre Coupe à l'aurige vainqueur

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art chrétien et byzantin

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Coupe à l'aurige vainqueur

© 2008 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art chrétien et byzantin

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette coupe révèle la faveur dont jouissaient les jeux du cirque et leur représentation dans l'Antiquité tardive. Les potiers africains ont abondamment exploité ce thème, avec une prédilection pour les courses de char. Ici, le cocher apparaît debout sur un char mené par un quadrige, tenant la palme et brandissant la couronne du vainqueur. Il revêt le costume particulier à sa profession. Ce décor en relief a été réalisé selon un procédé caractéristique des ateliers de céramique d'Afrique du Nord.

Une oeuvre d'Afrique du Nord

Cette coupe de terre cuite est issue d'un atelier d'Afrique du Nord où elle a été fabriquée au IVe ou au Ve siècle après J.-C.. Bordée de trois stries sur le pourtour intérieur, dépourvue de pied et d'anses, elle appartient à une série de vases abondamment produite dans le bassin méditerranéen, qui trouverait son origine dans l'actuelle Tunisie. Le médaillon intérieur est orné de motifs en faible relief, qui ont été appliqués sur l'argile après avoir été préalablement moulés à part, selon un procédé caractéristique des ateliers de céramique de cette région de l'Empire romain.

Un aurige vainqueur

Le décor est composé d'un motif figuré unique, représentant un aurige vainqueur, debout sur son char mené par un quadrige. La composition accorde une place importante aux conventions du IVe siècle après J.-C., notamment dans la disproportion entre la taille du personnage et celle des quatre chevaux, ainsi qu'entre la tête de l'aurige et son corps. L'attelage et son cocher sont représentés de face, conformément aux règles de l'Antiquité tardive. L'homme revêt le costume traditionnel qui sied à sa profession : il est coiffé d'un casque et vêtu d'une tunique sur laquelle il porte une protection rembourrée à manches longues maintenue par des lanières de cuir. Il tient une palme à son côté et brandit de la main droite la couronne du triomphe, signes de la victoire remportée à la course. Deux palmes ont été placées à l'exergue afin d'assurer l'équilibre du décor et de renforcer la signification de la scène de victoire de manière symbolique.

Popularité de l'imagerie des jeux

Les spectacles du cirque ont très tôt suscité un engouement considérable dans le monde romain, inspirant aux artistes un répertoire décoratif riche et varié qu'ils ont exploité dans toutes les disciplines artistiques, notamment dans la céramique, la glyptique et la mosaïque. Introduit en Afrique romaine dès le début du Ier siècle après J.-C., le thème des jeux est devenu un sujet de prédilection des mosaïstes et des potiers locaux. À partir du IIIe siècle, les courses de chars réelles et imagées rencontrent un succès éclatant dans l'Empire romain, et tout particulièrement en Afrique du Nord. La figure de l'aurige vainqueur tient une place prépondérante parmi les motifs qui ornent la céramique sigillée et les innombrables mosaïques commémoratives. La victoire décrite peut rappeler un triomphe réel, ou bien être chargée d'une valeur évoquant la bonne fortune, comme ce devait être le cas pour le décor de cette coupe (aucun élément en effet ne replace l'aurige et l'attelage dans le contexte de l'hippodrome, contrairement à la plupart des représentations).

Bibliographie

Le cirque et les courses de chars, Rome-Byzance, Lattes, 1990, n 23, p. 228-229.
De Carthage à Kaurouan. 2000 ans d'art et d'histoire en Tunisie, Musée du Petit Palais, Paris, 1982, n 208, p. 149.
Baratte Fr., "La Coupe à l'aurige vainqueur (sigillée claire) du musée du Louvre", Bulletin de la Société des nationale des Antiquaires de France, 1971, p. 178-192, pl. XXI-XXIV.

Cartel

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet