Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe tripode aux ibex

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Coupe tripode aux bouquetins

© 1991 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Agnès Benoit

L'emploi du bitume comme matériau de sculpture est une originalité propre à Suse, grande ville de la plaine de Susiane qui connut une durée d'occupation de 6000 ans. Au début du IIe millénaire av. J.-C., la cité était très prospère comme l'attestent les grandes villas des propriétaires fonciers et le riche mobilier funéraire retrouvé dans des tombes à sarcophage. Les coupes en bitume qui y étaient déposées sont en effet des objets de luxe.

Une production propre à la ville de Suse

La sculpture sur bitume appartient à une tradition typiquement susienne. Elle fait son apparition à l'époque d'Uruk avec la saisissante représentation d'un rapace aux aguets, présenté au musée du Louvre. Vers le milieu du IIIe millénaire, des statues, supports d'offrandes, bas-reliefs et gâches de porte sont réalisés dans cet hydrocarbure de couleur noire. Au début du millénaire suivant, les artisans s'orientent vers la fabrication de coupes. Les animaux choisis pour les décorer sont des capridés et des bovidés. Le seul récipient sculpté dans du bitume retrouvé en dehors de Suse provient de Choga Mish, en plaine de Susiane. Il représente un ibex, comme ici, mais sculpté sur la poignée.

Une nouvelle approche du matériau

Jusqu'à très récemment, on considérait que le bitume était un mastic de bitume composé artificiellement à partir d'un élément visqueux, l'hydrocarbure, et de dégraissants minéraux tels que la calcite broyée. Pour devenir un matériau suffisamment dur et homogène pour être sculpté, le mélange aurait été chauffé à 250 . La découverte de bitume solide à l'état natif dans une faille de la région du Luristan, au Nord-Est de la plaine de Susiane, permet désormais de considérer le bitume des sculpteurs susiens comme une véritable roche naturelle.

La Coupe tripode aux ibex

La Coupe tripode aux ibex a été trouvée, comme presque toutes les autres coupes en bitume, dans une tombe à sarcophage en forme de baignoire renversée et cannelée, sur le tell de l'Apadana, situé au Nord de la ville de Suse. Il semble donc que ces objets de luxe aient eu une destination funéraire. Ils datent de la dynastie des Simashki qui prit le pouvoir dans la région vers 2000 av. J.-C.
Les coupes à pied en bitume sont des formes rares ; la plus courante est en effet celle d'un bol plus ou moins profond. Sur le bord du récipient ont été rapportées six plaquettes en coquille, fixées par des clous de bronze à tête dorée. L'intention du sculpteur est de jouer sur une opposition des couleurs noire et blanche entre les matériaux. Le plateau est soutenu par trois pieds rapportés en forme d'ibex, caprin aux cornes très développées. La partie avant de l'animal est traitée en haut-relief alors que celle de derrière est travaillée en bas-relief et remonte pour venir s'encastrer à l'intérieur des trois départs de pied creusés sous le plateau. Une clavette assure la fixation de ces éléments élaborés à part qui constituent la partie la plus belle de l'objet. Les cornes des trois ibex, rejetées vers l'arrière, jouent le rôle d'arc de liaison et donnent à la fois volume et légèreté à la pièce, sans doute la plus raffinée de toute la série.

Bibliographie

- AMIET Pierre, Élam, Auvers-sur-Oise, Archée, 1966, n 210.

- DESCHESNE Odile, The Royal City of Susa : Ancient Near Eastern Treasures in the Louvre, catalogue d'exposition, New York, Metropolitan museum of art, 1992, n 63. 

- CONNAN Jacques, DESCHESNE Odile, Le Bitume à Suse : collection du musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1996, n 221.

- BENOIT Agnès, Art et archéologie : les civilisations du Proche-Orient ancien, École du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2003, pp. 312-313.

- CONNAN Jacques, Deschesne Odile, "Un Matériau énigmatique : le mastic de bitume de Suse", in Techné, 1998, pp. 13-16, n 7.

Cartel

  • Coupe tripode aux bouquetins

  • Bitume, bronze, coquille, lapis lazuli

    H. : 17,50 cm. ; D. : 28 cm.

  • Fouilles R. de Mecquenem 1921, tell de l'Apadana, Parvis Central , 1921

    Sb 2737

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran et Bactriane
    Salle 9
    Vitrine 4 : Suse V : époque néo-sumérienne, dynastie de Shimashki et des Sukkalmah

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet