Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Couronne de Louis XV

Couronne de Louis XV

© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

À l'occasion de leur sacre, les rois de France avaient pour coutume de se faire exécuter une couronne personnelle. Pour Louis XV, deux couronnes furent réalisées : une en or émaillé et l'autre, conservée au Louvre, en argent doré et ornée de pierreries. Cependant, en 1729, cette dernière fut dépecée et on remplaça les pierres d'origine par des copies. La couronne ne servait qu'à l'occasion du sacre et reposait à l'abbaye de Saint-Denis avec les autres instruments de cérémonie, appelés regalia.

Une œuvre toute de perles et de pierres précieuses

La Couronne de Louis XV est composée d'une calotte de satin brodé et cerclée d'une structure métallique d'où partent des arceaux ajourés surmontés d'une fleur de lys. Le bandeau est ceint de deux files de perles et de huit pierres de couleur (saphirs, rubis, topazes et émeraudes) alternant avec des diamants. Le départ des arceaux est marqué par des fleurs de lys formées par cinq diamants. Le célèbre Régent, acheté quelques années avant le sacre, orne la fleur de devant. Les huit diamants quadrangulaires qui constituent le sommet des fleurs appartiennent à la série des dix-huit Mazarins. Enfin la couronne est également surmontée d'une fleur de lys faite de feuilles d'acanthe en argent comportant dix-sept diamants complétés par le Sancy. Sur la calotte sont cousus ving-quatre autres diamants. En 1729, perles et pierres précieuses furent remplacées par des copies à la demande de Louis XV. Au total, la couronne comportait 282 diamants (161 grands et 121 petits), 64 pierres de couleur (dont 16 rubis, 16 saphirs et 16 émeraudes) et 237 perles.

L'oeuvre de joailliers parisiens

La couronne personnelle de Louis XV a été dessinée par le joaillier Claude Rondé et exécutée sous la direction du jeune Augustin Duflos, joaillier du roi aux Galeries du Louvre. Peu de temps après, en 1723, Duflos réalisa chez Rondé une couronne sur le même modèle et suivant les mêmes dimensions pour le roi Joseph V du Portugal. En 1725, les Rondé livrèrent pour la reine une autre couronne de plus petite taille mais de composition voisine.

Les descriptions de la couronne de Louis XV

On connaît deux descriptions de cette œuvre : la première publiée par Le Mercure, un mois après le sacre, en novembre 1722, et la seconde servant de légende à une gravure de Sébastien Antoine. Celle-ci signale bien que la couronne était ornée de 64 pierres de couleur mais elle ne mentionne que 273 diamants et indique quelques variantes par rapport à l'état connu aujourd'hui. Il est donc possible que l'aspect actuel ne soit pas tout à fait fidèle à la composition d'origine et que les différences soient la conséquence de la restauration faite par le joaillier M. Maillard en 1780. Bien qu'ornée de pierres factices et malgré les légères modifications subies, la couronne personnelle de Louis XV nous révèle le faste des cérémonies royales ainsi que la virtuosité des joailliers du XVIIIe siècle.

Bibliographie

Regalia : les instruments du sacre des rois de France, les honneurs de Charlemagne, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1987, pp. 91-92 .

Cartel

  • Augustin DUFLOS, joaillier

    Couronne de Louis XV

    1722

    Paris

  • Argent doré, pierres et perles d'imitation

    H. : 24 cm. ; D. : 22 cm.

  • Offerte au trésor de l'abbaye de Saint-Denis en 1729Attribuée au musée du Louvre en 1852

    MS 61

  • Objets d'art

    Aile Denon
    1er étage
    Galerie d'Apollon
    Salle 66
    Vitrine des diamants

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Mini-site

Voir le mini-site La Galerie d'Apollon.