Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cratère

Œuvre Cratère

Département des Antiquités égyptiennes : Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Cratère

© 2005 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-France Aubert

Ce vase est un exemple de production égyptienne du début de l'époque romaine ; combinaison d'une forme dérivée d'un prototype grec et d'un matériau de conception égyptienne. Le décor consiste en motifs végétaux stylisés, élaborés à partir d'un module : une petite feuille bleu-vert vif, se détachant sur un fond violet sombre. Cette vaisselle en "faïence", comme celle en verre, était destinée à une clientèle aisée et pouvait à l'occasion servir d'offrande funéraire.

Un syncrétisme gréco-égyptien

Ce type de faïence est une céramique à pâte siliceuse et glaçure alcaline, dont la technique de manufacture remonte à la période prédynastique.
La forme trapue de ce vase, à l'origine pourvu d'un couvercle, rappelle, en plus petit, celle du cratère grec. Sur une base à double moulure s'élève une panse carénée, terminée par un épaulement comportant un ressaut. Sur le col court et large s'épanouit une collerette plate. Comme des arcs-boutants, mais à angle droit, deux anses en ruban relient l'épaulement et la base de la collerette.
Sur la panse, soulignant l'épaulement, la feuille-module en applique schématise une guirlande, rappel de la guirlande de myrte ornant le col des hydries ptolémaïques. Avec sa forme ovale, sa haute tige droite et trois feuilles en éventail, elle ressemble à une fleur.
La sobriété du décor met en valeur celle de la polychromie : contraste du bleu-vert lumineux sur un violet sombre, l'intérieur du vase ainsi que la collerette étant bleu vif.
Le fond du vase est percé d'un trou circulaire.

Une technique de fabrication élaborée

Au début de l'époque romaine, la matière première de cette pâte consistait en galets de quartz blanc concassés de façon grossière et peu homogène. La fabrication était réalisée à l'aide de plusieurs moules. Les anses et le col étaient rapportés ; la jonction de ce dernier et de la partie supérieure de la panse est visible sur la paroi interne et cachée par le ressaut sur la paroi externe. La base annulaire est aussi rapportée. L'épaule et la panse sont façonnées séparément, la jonction étant masquée à l'extérieur par la guirlande de feuilles. Le décor, constitué d'un module répétitif d'une petite feuille suivant diverses combinaisons, est moulé indépendamment, imitant un décor à la barbotine. Appliquée selon le procédé du badigeonnage, la glaçure bleu vif très résistante recouvre tout le vase intérieur et extérieur. Une autre glaçure violette couvre seulement l'extérieur. Enfin, la glaçure bleu-vert vif est réservée au décor en applique. La cuisson était faite par empilement à l'intérieur de grands fours.

Une offrande funéraire

Le trou pratiqué au fond du vase fait référence à une ancienne pratique funéraire grecque : dans un grand vase sans fond, placé au-dessous de la fosse sépulcrale, étaient versées les offrandes liquides ; ici, l'intérieur du vase ne porte aucune trace de dépôt ; placé dans la tombe auprès de la momie, il évoquait simplement cette coutume, soulignant ainsi l'identité grecque du mort.
Ce type de vase est fabriqué de façon industrielle (le département des Antiquités égyptiennes du Louvre en possède trois autres exemplaires). Il connaît une large diffusion en Egypte, surtout à Alexandrie et dans les villes du Fayoum, dont les habitants étaient majoritairement grecs.

Bibliographie

- AUBERT M.-F., CORTOPASSI R., Portraits de l'Egypte romaine, Catalogue de l'exposition Paris, musée du Louvre, 5 octobre 1998-4 janvier 1999, Paris, 1998, n° 129.

- NENNA D., SEIF EL-DIN M., La Vaisselle en faïence d'époque gréco-romaine. Catalogue du Musée gréco-romain d'Alexandrie, Le Caire, 2000, p. 354, 410, fig. 14 T18,1.

- Egypte romaine. L'autre Egypte, Catalogue de l'exposition Marseille, musée d'Archéologie méditerranéenne, 4 avril-13 juillet 1997, n° 129.

Cartel

  • Cratère

    Ier siècle avant J.-C. - Ier siècle après J.-C.

  • Faïence siliceuse

    H. : 20,70 cm. ; D. : 19 cm.

  • Don L., I. et A. Curtis, 1938 , 1938

    Vase à vin

    E 22585

  • Antiquités égyptiennes

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet