Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cratère en calice attique à figures rouges

Œuvre Cratère en calice attique à figures rouges

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Cratère en calice à figures rouges

© 1993 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Sophie Padel-Imbaud

Le Peintre de Cléophradès est un des meilleurs représentants des figures rouges attiques du premier quart du Ve siècle av. J.-C. Il semble être le premier à avoir conçu un décor figuré qui fait le tour, sans s’interrompre, d’un grand vase comme en témoigne le cratère du Louvre. L‘épisode représenté est bien connu, il s’agit du retour d’Héphaïstos dans l’Olympe accompagné du cortège turbulent de Dionysos, traité de manière particulièrement narrative et vigoureuse.

Le Peintre de Cléophradès

Ce cratère en calice est attribué au Peintre de Cléophradès qui doit son nom de convention au potier qui a signé un certain nombre de ses vases. Le Peintre de Cléophradès est actif dans le premier quart du Ve siècle av. J.-C., moment qui voit l’apogée des figures rouges attiques. En effet, à cette époque, les peintres de talent sont très nombreux et se distinguent par la précision de leur dessin et une thématique très variée. C’est aussi à ce moment que l’on observe une véritable différenciation entre peintres de grands vases et peintres de petits vases. Le Peintre de Cléophradès est un des meilleurs représentants de la première catégorie. Il fut le disciple du pionnier Euthymidès dont il a hérité la force sculpturale du dessin et la prédilection pour les cratères.

Le retour d'Héphaïstos dans l'Olympe

Le décor figuré fait ici le tour complet du vase sans s’interrompre au-dessus des anses. Il illustre un épisode mythologique déjà abondamment traité par les peintres de figures noires et dont il renouvelle ici l’image : le retour d’Héphaïstos dans l’Olympe. Une version raconte qu’Héphaïstos, le fils d’Héra et de Zeus, était tellement laid à la naissance qu’il fut jeté du haut de l’Olympe par sa mère. De cette chute vertigineuse, il gardera une jambe boiteuse. Il fut recueilli par les Néréides et c’est parmi elles qu’il développa ses talents de forgeron. Devenu adulte, il entreprit de se venger et offrit à Héra un trône d’or piégé. A peine assise , la reine du ciel se retrouva prisonnière de liens magiques. Les dieux supplièrent alors Héphaïstos de délivrer sa mère et de reprendre sa place sur l’Olympe. Têtu Héphaïstos fit la sourde oreille et seul Dionysos parvint à le faire changer d’avis.

Un joyeux cortège

Le mythe est illustré ici de manière très narrative. A l’extrémité de la face principale, nous reconnaissons Héra assise sur son trône, les jambes entravées par des liens. Au centre, Héphaïstos, coiffé du pilos, chapeau conique des artisans, tenant ses tenailles, chevauche un mulet tandis que Hermès, le messager des dieux, coiffé du pétase et chaussé de bottines ailées, le mène vers Héra.
Le revers du vase est dominé par le cortège de Dionysos qui accompagne le dieu forgeron. Dionysos qui tient un canthare est soutenu par un satyre aux oreilles pointues. Tout autour, satyres et ménades s’agitent, dansant et faisant de la musique. Les physionomies régulières au nez très droit, aux lèvres charnues, dont l’œil est déjà représenté de trois-quarts sont caractéristiques du peintre comme la netteté des draperies aux plis structurés et l’usage du vernis dilué, brun clair, pour les chevelures et les peaux de bête.

Bibliographie

- DENOYELLE Martine, Chefs-d’œuvre de la céramique grecque, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1994, p. 122, n° 56.

Cartel

  • Peintre de Cléophradès

    Cratère en calice à figures rouges

    Vers 485 - 480 avant J.-C.

    Athènes

  • H. : 42 cm. ; D. : 49 cm.

  • Collection Campana, 1861

    G 162

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana IV
    Salle 43
    Vitrine 23

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Inscription en rehaut rouge : « Hephaïstos »