Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cuiller en forme de bouquetin attaché

Œuvre Cuiller en forme de bouquetin attaché

Département des Antiquités égyptiennes : Objets de la vie quotidienne

Bouquetin attaché

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Objets de la vie quotidienne

Auteur(s) :
Geneviève Pierrat-Bonnefois

Bien que son sujet soit tiré de la nature, cette oeuvre est typiquement égyptienne : à mi-chemin entre le bas-relief et la ronde-bosse, évocatrice de l'offrande du gibier tout en présentant l'aspect pratique d'une cuiller. Dénuée d'inscription, retrouvée dans un tombeau, elle ne livre pas la clef de son usage ni de sa signification précise.

Une sculpture très étudiée

D'un côté, cet objet délicatement travaillé dans du bois de tamaris se présente comme une sculpture en bas-relief, dont le contour est découpé et certains détails ajourés, ou, si on préfère, comme une sculpture en ronde-bosse qui serait aplatie. Si on le retourne, il s'agit d'une cuiller : le tronc de l'animal a été soigneusement évidé. La forme ramassée d'un bouquetin aux pattes ligotées, qui se retourne pour se lécher le dos, nous apparaît comme parfaitement naturelle, une excellente observation de la vie. Ce réalisme apparemment aisé cache un art très maîtrisé. L'objet s'inscrit dans une silhouette compacte : les pattes sont ramassées sous le corps, la tête est retournée pour toucher le dos et les cornes rejoignent le cou. Tout est mis en oeuvre pour créer une composition sans partie saillante susceptible de casser.

L'ibex dans l'art égyptien

Ce bouquetin est un ibex nubien. Avec la gazelle et l'oryx, il est celui des animaux sauvages du désert qui est le plus souvent représenté dans l'attitude du gibier blessé ou prisonnier. Par exemple, on ne trouve pas le lièvre dans le bestiaire des cuillers de ce type, mais on y trouve le chien, le compagnon de chasse ! Cela correspond-il à l'idéal des chasseurs égyptiens ? L'autre animal type, pour le monde de la chasse dans les marais, est le canard, représenté vivant mais aussi souvent quasiment prêt à passer à la broche. Ces représentations animales prennent alors le sens d'offrandes alimentaires. La sélection des espèces dans le monde de l'art rejoint celle du bestiaire religieux. En effet, l'art égyptien est avant tout au service de la religion, il décore les temples des dieux et les tombeaux des morts. Il reflète une vision du monde tout en constituant des images récurrentes à forte référence culturelle.

Un objet pour la table de toilette ?

Un objet d'art comme celui-ci nous interroge donc sur son sens profond. Pris isolément, cet objet évoque précisément l'offrande que requièrent les dieux et les morts. Cependant, il faut considérer qu'il fut trouvé dans un cimetière du palais royal Médinet el-Gourob dans le Fayoum, où des dames de la cour furent enterrées avec leur petit mobilier usuel que l'on déménageait au moment des funérailles pour qu'ils accompagnent leurs propriétaires dans leur vie de l'au-delà ; on y a recueilli aussi des étuis à fard encore pleins de kohol, des peignes, des pots de crème. Dans ce contexte, cette oeuvre apparaît plutôt comme un objet du quotidien, plutôt féminin, à valeur esthétique, porteur d'une signification globalement positive : la vie sauvage et sa domination par les hommes, un gibier de choix. Son aménagement en cuiller permettait un emploi pratique : contenir quelque bien ou reverser quelque produit qui n'a pas laissé de trace.

Bibliographie

-  Les Pharaons, catalogue de l’exposition, Venise, 2002, p. 474, notice n° 227.

-  Egypt’s Golden Age. The Art of Livong in the New Kingdom, catalogue de l’exposition, Boston, 1982, p. 213-214, fig. 257, notice n° 257.

- VANDIER D’ABBADIE J., Musée du Louvre Département des Antiquités Egyptiennes - Catalogue des objets de toilette égyptiens, Editions de la réunion des musées nationaux, Paris, 1972, p. 29, fig. 65, notice n° 65.

Cartel

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet