Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Deux hommes debout regardant avec attention vers la gauche

Œuvre Deux hommes debout regardant avec attention vers la gauche

Département des Arts graphiques : XVIIIe siècle

Deux hommes debout regardant avec attention vers la gauche

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Boyer Sarah

Cette double étude, proche des académies d'hommes pratiquées au sein de l'Académie Royale, n'a été mise en relation ni avec une peinture de Lemoyne, ni avec une estampe d'après son oeuvre. Elle est peut être en rapport avec l'une des toiles disparues composées pour l'hôtel de Peyrenc de Moras, que celui-ci fait édifier près des Invalides. Ce dessin représente deux hommes nus dans un cadre difficile à identifier.

Un sujet, mais lequel ?

Ce dessin est l'un des plus beaux exemples de l'alliance toujours cherchée dans les études entre le clair-obscur, accentué par des touches de pinceau humide qui diluent la pierre noire et donnent une impression d'estompe, et un modelé accru par la rigueur et la continuité du cerne. L'homme de gauche, le bras droit tendu, pointe quelque chose - quelqu'un ? - de l'index. Il semble crier et s'apprête à lancer une pierre. Celui de droite s'appuie fortement des deux mains sur un bâton - une rame ? - et regarde, les sourcils froncés, dans une direction identique : peut-être sont-ils sur un bateau ? La vigueur et la précision de la facture comme des lignes de contour suggèrent une datation vers 1730. L'utilisation de courts traits parallèles de pierre noire marquant subtilement les ombres, rehaussés par de rares accents de blanc, et les petites lignes courbes des chevelures signalent immanquablement l'art de dessinateur de Lemoyne.

Des académies à l'Académie

Le terme "académie" désigne tant l'institution où se donne un enseignement que le produit d'un exercice qui consiste à dessiner ou modeler d'après un modèle masculin posant nu. Fondement de l'enseignement dispensé à l'Académie Royale, la pose du modèle a lieu chaque jour dès le XVIIe siècle. A la fin du siècle, une fois par mois, deux modèles posent ensemble, formant un groupe dans des attitudes variées, le plus souvent en lutteurs ou en combattants, comme c'est vraisemblablement le cas ici ; ces études permettent de questionner la nature des mouvements et les modifications alors subies par la musculature et la morphologie. Ici, les positions des membres des deux modèles constituent la leçon du rocaille français : un chiasme interne à chaque figure redouble celui du groupe où le mouvement de l'un s'oppose à celui de l'autre.

L'hôtel de Peyrenc de Moras

Les grandes compositions décoratives de Lemoyne sont bien connues, tel le plafond du salon d'Hercule à Versailles, apogée d'un système de plafond typiquement français. Au contraire, les ensembles décoratifs pour des particuliers, à une époque où la peinture plafonnante se réfugie dans les dessus-de-porte, sont mal connus, à l'exemple de celui de l'hôtel de Peyrenc de Moras, construit en 1728 sur les dessins de Gabriel. Lemoyne réalise dix-huit tableaux, parmi lesquels, dans le grand salon central, les Quatre points du Jour ; dans la chambre de parade de la duchesse, Alphée courant après Aréthuse, Hercule délivrant Hésione et Mercure endormant Argus qui gardait la vache Io ; dans le cabinet ovale, Les Ouvrages de Pénélope et l'Arrivée d'Ulysse et de Télémaque et dans la chambre contiguë, Narcisse et la nymphe Echo. Hercule délivrant Hésione (Nancy, musée des Beaux-Arts) présente dans sa moitié droite deux hommes s'affrontant dans une barque. Si la thématique est identique à celle du dessin, leurs postures sont différentes : un fil ténu lie oeuvre graphique et réalisation peinte.

Bibliographie

- BORDEAUX Jean-Louis, "François Lemoyne et la décoration de l'hôtel Peyrence de Moras", in Gazette des Beaux-Arts, premier semestre, tome 77, pp. 65-76.

- MEJANES Jean-François, Dessins français du XVIIIe siècle, de Watteau à Lemoyne, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1987, n 130.

- MEJANES Jean-François, Arte de las Academias, Francia y México, siglos XVII-XIX, cat. exp. Mexico, Antiguo Colegio de San Ildefonso, 2000, pp. 116-123.

En savoir plus :

- BORDEAUX Jean-Louis, François Le Moyne and his generation 1688-1737, Arthena, 1984.

- SALMON Xavier, DUCAMP Emmanuel, François Lemoyne à Versailles, cat. exp. Versailles, musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon, 2001.

Cartel

  • LEMOYNE François

    Deux hommes debout regardant avec attention vers la gauche

  • 3930559

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet