Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Deux plaques de lumière

Deux plaques de lumière

© 2010 RMN / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ces deux plaques de lumière de provenance anglaise et réalisées par l’orfèvre français Pierre II Doublet (vers 1639-1672), sont entièrement en argent. Objets somptueux, ces plaques, par leur style floral sont antérieures aux innovations décoratives de Charles Le Brun et permettent d’évoquer l’aspect du mobilier d’argent de Louis XIV, aujourd’hui disparu.

Les plaques de lumière et leur usage

Les plaques de lumière sont composées d’une plaque de forme ovale d’où part, en partie inférieure, un bras de lumière terminé par un binet et sa bobèche prévus pour recevoir une chandelle. Les plaques de lumière se fixaient au mur ; on les accrochait même parfois directement sur les tapisseries comme l’indique la représentation de la chambre de Louis XIV au château de Fontainebleau sur la tapisserie L’Audience du légat  (Tenture de L’Histoire du Roi) également conservée au musée du Louvre. La plaque fixée au mur reflétait la flamme de la bougie soutenue par le bras de lumière. Au XVIIIe siècle, avec la multiplication des miroirs dans les intérieurs qui permettaient de refléter la lumière, les plaques de lumière firent place aux bras de lumière placés de part et d’autre des trumeaux de glace.

Ornements et style caractéristiques du milieu du XVIIe siècle

Chaque plaque est ornée de trois grandes fleurs : au sommet une rose, à gauche et à droite deux anémones, entourées de grands rinceaux d’acanthes dont les lignes déterminent les contours de la plaque. Le bras de lumière est en forme de rameau à feuillage et se termine par la bobèche en corolle de fleur et le binet ciselé de feuilles verticales. Ces ornements floraux sont récurrents dans l’orfèvrerie du temps de Louis XIII et d’Anne d’Autriche. Au centre des plaques, une allégorie de la Victoire, en ronde-bosse, adossée à un trophée militaire, se tient debout sur un globe terrestre. Elle a été réalisée à part et rivetée sur la plaque. Le style floral luxuriant précède celui inventé par Charles Le Brun (1619-1690) pour la gloire de Louis XIV. En revanche la statuette de la Victoire peut être considérée comme annonciatrice des allégories qui seront ensuite souvent représentées dans le cadre du mobilier d’argent du souverain.

Une provenance incertaine

Ces deux plaques sont l’œuvre de Pierre II Doublet (vers 1639-1672), orfèvre parisien, maître en 1663 et auteur de deux grands miroirs conservés au château de Knole (Grande-Bretagne) dont le décor est traité d’une manière très proche de celui des plaques du Louvre. Les plaques du Louvre sont de provenance anglaise comme le révèlent les armoiries qui se trouvent au revers. Ces armoiries anglaises invitent à se questionner sur leur origine exacte. On sait qu’une importante délégation se rendit à Versailles au cours de l’année 1669-1670, s’agit-il alors d’un don du roi ou d’un achat auprès d’un marchand parisien ? Toutes les hypothèses sont envisageables mais la famille anglaise demeure non identifiée.

Bibliographie

BIMBENET-PRIVAT M., Les Orfèvres et l'orfèvrerie de Paris au XVIIe siècle, Paris, 2002, t. 1, p 86-87.

Poinçon :
-
 sept fois sur chaque plaque : jurande : lettre A couronnée pour 1669-1670 ; maître : lettres PD séparées par une tulipe pour Pierre II Doublet.

Armoiries :
- "crest" gravé au revers d'une plaque, un petit cerf de profil à mi-corps ; au revers de l'autre plaque un oiseau aux ailes ouvertes sur un tronc d'arbre ; famille anglaise non identifiée.

Cartel

  • Pierre II DOUBLET (Maître à Paris en 1663)

    Deux plaques de lumière

    1669 - 1670

  • Argent

  • Acquis en 1956

    OA 9944

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Henri IV
    Salle 31

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet