Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Diptyque de Jean Carondelet

Diptyque de Jean Carondelet

© 2008 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

Cet ecclésiastique, haut dignitaire du gouvernement des Pays-Bas, accompagna en 1517 en Espagne le futur Charles Quint. Diptyque peut-être peint à cette occasion comme une sorte d'ex-voto, avec une leçon de confiance en Dieu et en la Vierge et de lucidité face à la mort.

Gossaert et la Renaissance dans le Nord

Formé à Malines, Jean Gossaert, surnommé Mabuse, séjourne à Rome, en 1508 et 1509, avec son protecteur Philippe de Bourgogne, bâtard de Philippe le Bon. Il y étudie et dessine les antiques et peut voir les créations de Michel-Ange et de Raphaël alors à son apogée. Ce séjour aura une grande importance dans sa peinture, qui dénote également des emprunts divers à Van Eyck et à Dürer. Il occupe alors une place prépondérante dans l'art des Pays-Bas où il introduit l'esprit, les formes et les thèmes de la Renaissance italienne. Avec lui commence dans les Flandres la mode de l'italianisme et du néo-antique. Il est l'un des premiers à peindre de grands nus (Adam et Eve) et des sujets mythologiques (Danaë). Il ne se détache toutefois pas de la tradition nordique et, de ce point de vue, son oeuvre riche en influences le place comme un artiste de transition. Sa production est caractérisée par un dessin nerveux et des formes sculpturales et expressives.

La Vierge, l'Enfant et le donateur

Le diptyque du Louvre, oeuvre de dévotion privée, montre les talents du peintre aussi bien dans le domaine du portrait que dans celui de la nature morte. Le donateur est représenté à mi-corps, pensif, en position de prière. Vu de trois quarts, il se tourne vers le volet droit où, selon le même schéma, est peinte la Vierge tenant l'Enfant. Ce dernier se tourne vers le donateur alors que sa mère a le regard perdu en direction du spectateur. Les trois figures sont solidement implantées dans un espace neutre au fond noir. La lumière joue un rôle fondamental pour le rendu des volumes et des expressions, elle renvoie aussi bien à Van Eyck et à Dürer qu'à des peintres comme Ghirlandaio. Gossaert allie le faire méticuleux et réaliste flamand à une conception italienne de la figure monumentale construite en volume dans l'espace.

Jean Carondelet

Le donateur, Jean Carondelet, est identifiable à ses armoiries et à ses initiales "I C" peintes au revers du volet qui le représente. Une inscription sur le cadre le désigne également en donnant son âge : "REPRESENTACION DE MESSIRE IEHAN CARONDELET HAULT DOYEN DE BESANCON EN AGE DE 48 A". Sur la base du cadre est inscrit la date de 1517. Ce personnage de haut rang, doyen de l'Eglise de Besançon et conseiller de Charles Quint, est chargé d'accompagner, l'année de la réalisation de ce petit diptyque portatif, l'empereur et la princesse Eléonore en Espagne. Ce chef-d'oeuvre de Gossaert apparaît comme une image de méditation sur la condition de l'homme et sa mort inéluctable, aussi riche et puissant qu'il soit. L'impressionnante vanité peinte au revers du volet droit, avec un crâne dont la mâchoire est déboîtée, sonne comme un rappel de la condition des mortels. Carondelet est alors au faîte de sa gloire.

Cartel

  • Jan GOSSAERT, dit MABUSE (Maubeuge ?, vers 1478 - Middelburg, 1532)

    Diptyque de Jean Carondelet

    1517

  • H. : 0,42 m. ; L. : 0,27 m.

  • Acquis de l'architecte Bernard, Valenciennes, 1847 , 1847

    Volet gauche : Jean Carondelet (1469 - 1544) ; au revers, blason, chiffre (IC) et devise du modèle.Volet droit : Vierge à l'Enfant ; au revers, Tête de mort en trompe-l'oeil.

    INV. 1442, INV. 1443

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Pays-Bas, première moitié du XVIe siècle
    Salle 9

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Daté en bas sur le cadre du volet gauche : Fait l'an 1517 et signé en bas sur le volet de droite : Iohannes Melbodie pingebat.