Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Draperie pour une figure assise

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Draperie pour une figure assise

Arts graphiques
XIVe-XVe siècle

Auteur(s) :
Forcione Varena, Grollemund Hélène

Cette draperie de Léonard de Vinci est la plus célèbre de toutes les esquisses sur tela di lino (toile de lin). Il en existe seize au total. Elle est souvent considérée comme relative à l'élaboration de la figure de la Vierge dans L'Annonciation des Offices (Florence). Elle a été également rapprochée du Retable de San Giusto par Domenico Ghirlandaio (Florence, Offices) ; selon certains auteurs, elle serait même de cet artiste et non pas de Léonard.

Atteindre l'exactitude formelle

Cette draperie est entrée au Muséum sous le nom de Dürer. Elle est supposée être liée à l'élaboration de la figure de la Vierge dans L'Annonciation des Offices, comme c'est le cas pour le dessin de l'ancienne collection Ganay (musée du Louvre, RF 41904), ainsi que pour une autre étude de figure assise, conservée aux Offices (Florence). À la différence des deux autres draperies, la figure du Louvre indique un contrapposto et amorce une sorte de mouvement tournant, perceptible dans le dessin des jambes et souligné par la direction du buste, qui est simplement indiqué. Ce motif va dans le sens de l'arrondi, de la courbe, et permet à Léonard de définir la forme qu'il entend représenter. Le peintre a étudié ce qu'on peut appeler le "tombé" des plis, la chute et la retenue de l'étoffe lourde, par déploiements successifs, tout autour de la forme, comme si l'impulsion du mouvement demeurait intacte loin de sa source. Léonard traite la draperie non plus comme une calligraphie ou un ornement, mais comme des tissus bien réels, de véritables vêtements ; il poursuit une recherche d'exactitude formelle, objective.

Une simple analogie

De manière paradoxale, la draperie du Louvre est celle dont l'attribution est la moins contestée, en raison de sa très haute qualité ; c'est pourtant la seule qui a pu être rapprochée de la peinture d'un autre artiste. Une analogie étroite a pu être établie entre ce drapé et celui de la Vierge dans la Vierge à l'Enfant avec saints, dit "Retable de San Giusto", par Domenico Ghirlandaio, conservé aux Offices. Toutefois, la délicatesse de l'indication de l'ombre et de la lumière, la complexité de l'étude du Louvre rendent impossible le rapport avec la clarté géométrique de l'oeuvre de Ghirlandaio. Il s'agit moins de draperies à rapprocher de la peinture ou de la sculpture que de recherches consacrées à l'utilisation de supports souples, de matériaux fluides et surtout d'une réflexion conduite sur la lumière.

La question des retouches

Toute la question des draperies, pour celles du Louvre au moins, semble devoir être reconsidérée aujourd'hui à partir de l'observation de leur facture. Cette draperie comporte des reprises, par une main plus tardive, mais apposées à une date indéterminée. C'est dans cette étude que les reprises sont les plus visibles et cela a certainement compté dans la diversité des propositions d'attribution qu'elle a suscitées. Les retouches apparentes se situent sur le bord inférieur, dans la partie qui se trouve sous la draperie. D'autres interventions se devinent dans la partie droite, dans le contour de la draperie et l'arrière-plan. À cela s'ajoutent les épais rehauts des plis de la figure elle-même, renforçant l'effet sculptural de cette forme, qui en devient intemporelle à force de perfection. C'est dans la partie haute, sur le revers oblique du drapé, au niveau de la taille, que la légèreté intacte des "lumi" sur la frange de l'étoffe laisse deviner ce qu'était probablement l'oeuvre à son origine.

Bibliographie

- ARASSE Daniel, Léonard de Vinci. Le rythme du monde, Hazan, Paris, 1997, pp. 48-53, fig. 20.

- BERENSON Bernard, The Drawings of the Florentine Painters Classified, Criticised and Studied as Documents in the History and Appreciation of the Tuscan Art, with a Copious Catalogue Reasoned, Londres, 1903, I, p. 158, pl. CXII, II, n 1061.

- CADOGAN J. K., "Reconsidering some Aspects of Ghirlandaio's Drawings", in The Art Bulletin, LXV, n 2, 1983, p. 283, fig. 17.

- CHRISTIANSEN Keith, "Leonardo's drapery studies", in The Burlington Magazine, CXXXII, n 1049, 1990, pp. 572-573.

- DEMONTS Louis, Les Dessins de Léonard de Vinci au musée du Louvre, Paris, 1921, n 1.

- MARANI Pietro C., Léonard de Vinci. Une carrière de peintre, Milan, Motta et Arles, Actes Sud, 1999, p. 17 et pp. 60-61, fig. p. 16.

- PEDRETTI Carlo et DALLI REGOLI Gigetta, I dise gni di Leonardo da Vinci e della sua cerchia nel Gabinetto Disegni e Stampe della Galleria degli Uffizi a Firenze, Florence, 1985, p. 68, n 17.

- Reale Commissione Vinciana, I manoscritti e i disegni di Leonardo da Vinci pubblicati dalla Reale Commissione Vinciana sotto gli auspici del Ministero dell'Educazione Nazionale. Disegni, a cura di Adolfo Venturi, Fascicolo I, I disegni di Leonardo da Vinci dal 1470 al 1478, Rome, 1928, n 15.

- VIATTE Françoise, Léonard de Vinci. Les études de draperie, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1989-1990, notice 16.

- VIATTE Françoise, Léonard de Vinci, dessins et manuscrits, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2003, notice 11.

Cartel

  • VINCI Leonardo da

    Draperie pour une figure assise

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Pinceau et tempera grise, rehauts de blanc, sur toile de lin préparée grise. Traces de montage à la plume et encre noire. Usures dans la préparation de la toile. Angle supérieur gauche reconstitué. Doublé.

    H. : 26.6 cm. ; L. : 23.3 cm.

  • Saisie des Emigrés , 1793

    392255

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet