Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Epée et fourreau du sacre des rois de France

Œuvre Epée et fourreau du sacre des rois de France

Département des Objets d'art : Haut Moyen Age

Epée du sacre dite "de Charlemagne" ou "Joyeuse"

© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

Objets d'art
Haut Moyen Age

Auteur(s) :
Barbier Muriel

L'épée du sacre des rois de France est entrée au Louvre après la Révolution française avec les autres instruments de cérémonie, auparavant conservés au trésor de l'abbaye de Saint-Denis. Certains ornements du pommeau remontent aux Xe et XIe siècles, faisant de cette œuvre l'un des plus anciens regalia français subsistant aujourd'hui.

Les regalia

Conservés à l'abbaye royale de Saint-Denis, les regalia étaient les instruments utilisés au cours de la cérémonie du sacre des rois de France, qui se déroulait à Reims. Au début de la célébration, le roi recevait les insignes chevaleresques, composés des éperons et de l'épée. Puis, durant la cérémonie, l'épée était tenue par le connétable, la pointe dressée. Le trésor de Saint-Denis possédait plusieurs épées médiévales, mais celle conservée au Louvre semble être la célèbre "Joyeuse".

La Joyeuse

Seule l'épée de Charlemagne est connue comme celle du sacre des rois de France. Surnommée "Joyeuse", elle était déjà célébrée par les chansons de geste. Elle pourrait avoir servi pour le sacre de Philippe Auguste en 1179, mais n'est citée qu'à partir de 1271 lors de celui de Philippe III le Hardi.

Différentes techniques, différentes époques

L'épée est composée d'éléments très divers. Les deux faces du pommeau sont ornées d'un décor au repoussé représentant des oiseaux affrontés, proches des ornements scandinaves des Xe et XIe siècles. Les deux quillons représentent des dragons ailés stylisés que l'on peut dater du XIIe siècle. La fusée d'or, couverte d'un réseau de losanges, semble dater du XIIIe ou du XIVe siècle. Le fourreau est composé d'un long étui, brodé de fleurs de lys, qui fut ajouté pour le sacre de Charles X en 1825. Les plus anciens éléments de ce fourreau sont, d'une part, la grande plaque ornée de pierres montées dans des bâtes filigranées, caractéristiques de la deuxième moitié du XIIIe siècle et, d'autre part, la boucle et sa plaque-boucle.
Très modifiée, l'épée n'en demeure pas moins un témoignage de la somptuosité des instruments du sacre des rois de France.

Bibliographie

- Regalia : les instruments du sacre des rois de France, les honneurs de Charlemagne, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1987, pp. 91-92.

Cartel

  • Epée du sacre dite "de Charlemagne" ou "Joyeuse"

    Pommeau : Xe - XIe siècle ?Quillons : XIIe siècle

    Provient du trésor de l'abbaye de Saint-Denis

  • Or et acier

  • MS 84

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 32

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet