Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Étude pour la figure d'un moine hiéronymite

Etude pour une figure de moine hiéronymite

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Ce dessin est une étude pour L'Adoration de la Sainte Forme de Gorkum par Charles II et sa cour ou La Sagrada Forma, tableau commandé par le roi en 1685 pour la sacristie de l'Escorial et achevé en 1690. Grâce à cette commande royale, la plus importante de sa carrière, Coello obtint le titre de peintre de chambre la même année. La feuille du Louvre est l'un des exemples les plus importants de ses dessins à la pierre noire et à la sanguine.

Une oeuvre expiatoire, politique et religieuse

La Sagrada Forma (San Lorenzo de El Escorial) commémore la translation du reliquaire contenant la Sainte Forme (ou Hostie Sacrée) du maître-autel de l'église dans la sacristie de l'Escorial en 1684, l'un des plus importants événements du règne de Charles II. La commande avait un sens politique précis : l'expiation de la profanation du monastère par les membres de la Junte du Gouvernement, en 1677. A la demande de Charles II, le pape Clément XI ordonna une pénitence pour leur pardon : la construction d'une chapelle ou d'un autel dans l'Escorial. Le roi choisit de faire édifier un nouvel autel de marbre pour y transférer la Sainte Forme. Au-delà de son sens commémoratif et expiatoire, la signification essentielle de la Sagrada Forma reste le triomphe de l'Eucharistie comme dogme fondamental confirmé par la Contre-Réforme. Elle symbolise également le testament politique et religieux de la maison d'Autriche sous le règne de Charles II, dernier descendant de la lignée en Espagne.

L'adoration de l'Hostie

Le tableau de Coello célèbre le moment où Charles II et les pénitents sont agenouillés, en adoration devant la Sainte Forme enserrée dans un ostensoir et présentée par Fray Francisco de los Santos, prieur de l'Escorial, avant sa translation dans le reliquaire de la sacristie. Une assemblée de moines disposés sur plusieurs rangs assiste à la cérémonie, tandis que des enfants de choeur et d'autres moines jouent de la musique. L'artiste s'est représenté lui-même de profil, à l'écart. Coello avait repris la commande d'abord confiée à Francisco Rizi. Selon le peintre et théoricien Palomino (1653-1726), il fit une esquisse puis des dessins du roi et de toute l'assistance.

Réalisme et ferveur

Cette feuille, un des chefs-d'oeuvre de Coello, restitue tout le sens de l'oeuvre, toute la ferveur mystique et introspective de l'Espagne monacale. Avec l' Étude pour une figure de moine hiéronymite (musée du Louvre, département des Arts graphiques, INV18419bis), elle est le seul témoignage des études pour la Sagrada Forma, outre une étude pour un ange sur papier bleu (New York, coll. part.). Quelques variantes distinguent le dessin de la peinture sans modifier l'essentiel de l'expression fervente mais retenue du regard. Le mélange de la sanguine et de la pierre noire est une technique assez rare parmi les feuilles conservées. On peut ici reconstituer assez bien le travail d'élaboration : Coello trace les contours principaux à la sanguine, puis à la pierre noire, avant de compléter les traits du visage et de dégager les volumes. Il termine en appuyant très fermement quelques contours. On a supposé que Coello, toujours soucieux de réalisme, fit poser les moines de l'Escorial ; l'annotation contemporaine au verso vient d'ailleurs renforcer cette hypothèse. Le problème de la date de 1694 amène à penser que les modèles apposèrent ces inscriptions sur les dessins, peut-être offerts par Coello ou légués peu après sa mort.

Bibliographie

- BOUBLI Lizzie, Dessins espagnols du siècle d'or, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux,1991, n 61.

- BOUBLI Lizzie, Inventaire général des dessins : Ecole espagnole XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 2002, n 68.

- PROPECK Lina, Dominique-Vivant Denon : l'oeil de Napoléon, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1999-2000, n 218.

Cartel

  • COELLO Claudio

    Etude pour une figure de moine hiéronymite

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Pierre noire, sanguine, sur papier crème. Traits d'encadrement à la plume et encre brune. Au verso, annotation ancienne, à la plume et encre brune : 'Ano de 1694 / Claudio Cuello meretrato enelesCorial'. Dessin restauré. L'ancienne feuille de montage a été intégrée dans le nouveau montage après restauration

    H. : 15.5 cm. ; L. : 12.8 cm.

  • Saisie des Emigrés

    3918418

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Au verso, annotation ancienne, à la plume et encre brune : Ano de 1694 / Claudio Cuello meretrato eneles Corial.