Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Étude pour un Christ mort, et des détails d'une oreille et de...

Œuvre Étude pour un Christ mort, et des détails d'une oreille et de deux bras gauches

Département des Arts graphiques : XVIe siècle

Etude pour un Christ mort, études d'une oreille et de deux bras gauches

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Bartolucci Sara

Cette feuille est probablement l'un des dessins préparatoires pour La Lamentation sur le Christ mort, peinte par Perino del Vaga entre 1520 et 1523 pour l'autel de la chapelle de Santa Maria sopra Minerva, à Rome. L'artiste étudia avec soin, à la sanguine, le motif principal du Christ et plusieurs détails. La feuille est un rare exemple de sa méthode de travail et de sa démarche artistique. Au verso, l'artiste a esquissé la décoration d'une voûte pour une chapelle romaine.

Étude de nu pour un tableau perdu

Ce dessin à la sanguine doit se situer dans la première partie de l'activité de Perino del Vaga car il s'agit sans doute d'une étude préparatoire pour la figure du Christ de la Lamentation sur le Christ mort, peinte à Rome entre 1520 et 1523. Le tableau fut détruit pendant l'inondation de 1530 et il n'en reste que les deux fragments des larrons crucifiés (Hampton Court). Il est néanmoins possible de vérifier les points communs et les différences entre la peinture et l'étude grâce à un autre dessin (Londres, British Museum) considéré comme le projet définitif pour ce tableau. Dans le dessin de Londres comme dans le tableau, l'attitude du Christ est légèrement différente. Par ailleurs, pour représenter le bras avec la main ouverte, dessiné à gauche, del Vaga s'est inspiré de l'Adam de Michel-Ange à la chapelle Sixtine. Il étudie le même motif dans une autre feuille également à la sanguine (Florence, Offices).

Étude d'après le modèle

OOn connaît, grâce au texte de Giorgio Vasari, une description de la méthode de travail complexe et détaillée de Perino del Vaga ; l'artiste avait l'habitude de modifier les formes qu'il observait d'après nature, pour les organiser selon ses critères de composition de l'œuvre. Ce dessin à la sanguine, préférée ici à l'habituelle pierre noire, peut être considéré comme ayant été fait d'après le modèle et constitue en cela un cas unique dans l'œuvre de Perino del Vaga. La comparaison avec le dessin du British Museum permet d'appréhender la manière dont il aborde l'étude de la forme avant de la plier à un idéal esthétique : dans toutes les oeuvres qui ont pour sujet La Lamentation sur le Christ mort, le dessinateur insiste sur l'attitude pathétique des personnages.

Entre Raphaël et Michel-Ange

On a remarqué que la typologie d'homme maigre et peu musclé figuré ici correspond plus au goût du XVe siècle qu'aux préceptes artistiques de l'époque de Perino del Vaga ; cependant l'artiste cherche à définir la figure d'une façon précise, en étudiant minutieusement l'anatomie et la structure des os. Les contours sont délimités avec fermeté et les effets de volume sont peu marqués. Afin de créer de larges zones d'ombres, il étale la pierre rouge avec le pinceau ou le doigt. Même si l'influence de Raphaël et de Michel-Ange est fortement présente, Perino del Vaga montre dans cette étude qu'il a acquis une façon tout à fait personnelle de concevoir le nu.

Bibliographie

- Dessins et italiens de la Renaissance, cat. exp. New York, The Metropolitan Museum of Art, Paris, Musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1974-1975, note 46.

- Michelangelo and his influence. Drawings from Windsor Castle, cat. exp. Washington, National Gallery of Art, 1966-1997.

- BACOU Roseline, Autour de Raphaël, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1983-1984, notice 84.

- BERENICE F. et DAVIDSON, Perino del Vaga e la sua cerchia, Florence, 1966, p. 15.

- GRISWOLD William M. et WOLK-SIMON Linda, Sixteenth-century italian drawings in New York collections, cat. exp. New York, Metropolitan Museum of Art, 1994, p. 70-72.

- PARMA Elena, Perino del Vaga tra Raffaello e Michelangelo, cat. exp. Mantoue, Palazzo Te, 2001, p. 132, notice 32.

- VAN DER SMAN Gert Jan, "New light on Perino del Vaga's" Deposition "for S. Maria sopra Minerva in Rome", in The Burlington Magazine, mars 1999, vol. CXLI, n. 1152, p. 164-168.

Cartel

  • BONACCORSI Piero

    Etude pour un Christ mort, études d'une oreille et de deux bras gauches

  • Sanguine. Bande rapportée sur le bord supérieur, sur laquelle le dessin est continué à la sanguine (plus claire). Traces de rehauts de blanc.

    H. : 29 cm. ; L. : 39.5 cm.

  • acquis pour le Cabinet du roi

    39631

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Au verso, au crayon noir : perino del vago