Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Feuillet de diptyque : L'Empereur triomphant

Œuvre Feuillet de diptyque : L'Empereur triomphant

Département des Objets d'art : Haut Moyen Age

Feuillet de diptyque en cinq parties : L'Empereur triomphant (Justinien ?)

© 1986 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Objets d'art
Haut Moyen Age

Auteur(s) :
Bardoz Marie-Cécile

Offert au cardinal Barberini par Claude Fabri de Peiresc au début du XVIIe siècle, l'Ivoire Barberini devait déjà se trouver en Provence au VIIe siècle puisque figure au revers une liste de souverains barbares et de personnages de cette région. C'est le seul feuillet presque complet de diptyque impérial subsistant. Au centre est représenté le triomphe d'un empereur, Anastase (491-518) ou plutôt Justinien (527-565), et sur la partie supérieure, la glorification du Christ.

L'Ivoire Barberini : un diptyque impérial quasi complet

Cet ivoire est le seul feuillet quasi complet de diptyque impérial subsistant de nos jours ; les feuillets étaient constitués d'un assemblage de cinq éléments. Seule manque aujourd'hui la plaquette de droite qui s'emboîtait, comme les autres, autour de la plaque centrale grâce à un système de rainures et d'onglets permettant la largeur importante de l'ensemble.
Au revers du feuillet, est inscrite toute une liste de noms de personnages du royaume d'Austrasie du VIIe siècle. Conservé en Provence à cette période, on le retrouve chez l'érudit aixois Claude Fabri de Peiresc au XVIIe siècle. Le diptyque doit son patronyme au cardinal Barberini à qui Peiresc l'avait offert.

Une vision du triomphe

Au centre du diptyque est sculpté en haut-relief le triomphe d'un empereur à cheval. À sa droite, aujourd'hui disparue, une allégorie de la Victoire, posée sur un globe gravé d'une croix, lui tendait autrefois une couronne. Une lance, tenue dans la main droite du cavalier et fichée dans le sol, retient un personnage barbu (un Perse ou un Scythe d'après le costume et le bonnet). Une femme, symbole de la Terre, est assise sous les sabots du cheval, elle s'empare du pied droit de l'empereur dans un geste de soumission. En haut du feuillet, le buste du Christ bénissant est accosté de Victoires ailées. À gauche, un militaire s'apprête à remettre au cavalier une statuette de Victoire ailée munie d'une couronne de laurier. En bas, les populations vaincues viennent verser le tribut au vainqueur. La vision du triomphe ainsi que la toute-puissance de l'empereur byzantin prédominent dans la composition.

Justinien, Constantin ou Anastase ?

Malgré une ressemblance relevée avec des portraits de Constantin (324-340), l'empereur représenté semble être Justinien (527-565). Cela correspondrait mieux à l'époque indiquée par le style de ce relief. Certains ont pu voir également un portrait d'Anastase (491-518), second mari de l'impératrice Ariane († 515). Les deux figures d'ivoire d'impératrices des musées de Vienne et Florence (Bargello), également identifiées comme des portraits d'Ariane, présentent d'indéniables parentés avec la partie centrale de l'Ivoire Barberini, notamment dans la sculpture en quasi ronde-bosse. Cependant, les caractères stylistiques assez différents ne permettent pas de rapprocher complètement ces ivoires. Le feuillet du Louvre semble un peu plus tardif. Les analogies avec les reliefs de la chaire de Ravenne, ainsi que le motif iconographique du Christ bénissant allié à celui d'un empereur byzantin attesté sur le diptyque du consul Justin en 540 (mettant côte à côte les médaillons de Justinien, du Christ et de l'impératrice Théodora), permettent d'attribuer l'Ivoire Barberini aux ateliers constantinopolitains du second quart du VIe siècle. Il s'agirait donc du portrait triomphal de Justinien qui, en 532, avait conclu une "paix" avec les Perses.

Bibliographie

- GABORIT-CHOPIN Danielle, Byzance, Paris, musée du Louvre, 3 novembre 1992-1er février 1993, Editions de la Réunion des musées nationaux, notice 20.

- GABORIT-CHOPIN Danielle, Les ivoires médiévaux, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2003, n 9.

Cartel

  • Constantinople (première moitié du VIe siècle)

    Feuillet de diptyque en cinq parties : L'Empereur triomphant (Justinien ?)

  • Ivoire, restes d'incrustations

    H. : 34,20 cm. ; L. : 26,80 cm. ; Pr. : 2,80 cm.

  • Ancienne collection Peiresc, Barberini ; acquisition 1899 , 1899

    OA 9063

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Charlemagne
    Salle 1

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet