Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Figurine féminine d'Obeid

Œuvre Figurine féminine d'Obeid

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Figurines féminines fragmentaires

© 2004 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Patrick Pouysségur

Cette figurine stylisée en terre cuite, appartenant à la culture d'Obeid, perpétue la tradition des représentations féminines néolithiques.

La culture d'Obeid

La culture néolithique dite d'Obeid, ainsi nommée d'après le site où elle fut pour la première fois reconnue, s'est développée depuis le VIIe millénaire dans la grande plaine alluviale de Mésopotamie méridionale. Elle va se répandre progressivement vers le nord au cours du Ve millénaire, s'y substituant à la culture de Halaf. Si la céramique qu'elle produit n'atteint pas une qualité comparable à celle des cultures antérieures du nord mésopotamien, elle connaît en revanche un développement architectural remarquable qui témoigne d'une évolution majeure de l'organisation sociale. A partir de l'époque dite d'Obeid III (5300-4700 av. J.-C.) apparaissent en effet des édifices tripartites à vaste salle centrale, généralement érigés au-dessus d'une terrasse. Ils étaient, comme le matériel qui y a été retrouvé l'indique, le lieu de réunions collectives associées à un banquet. La construction de ces édifices de prestige, aux dimensions sans cesse croissantes, ne pouvait qu'engager l'ensemble de la communauté sous la direction d'une autorité reconnue. L'essor des communautés villageoises s'accompagne ainsi d'une différenciation sociale et d'une hiérarchisation qui ne feront désormais que s'accentuer.

Pérennité des figurines féminines

Cette figurine, dont la tête fait défaut, provient des couches archéologiques anciennes du site de Tello, en Basse-Mésopotamie. Le corps, représenté en nudité, est souligné de traits de peinture noire, celle-ci couvrant même en totalité le buste. Les figurines obeidiennes, modelées à la main dans l'argile, puis cuites et rehaussées de touches de peinture, s'inscrivent dans une longue tradition qui parcourt les cultures du Néolithique. Si l'on y retrouve d'autres figures symboliques, en particulier celle du taureau, ce sont les représentations féminines qui dominent. Elles incarnent un principe de fécondité et de fertilité dont la puissance protectrice est vécue comme primordiale dans des sociétés fondées sur une économie agricole.

Cartel

  • Figurines féminines fragmentaires

    Epoque d'Obeid IVVers 4700 - 4200 avant J.-C.

    Tello, ancienne Girsu

  • Terre cuite

    H. : 3,50 cm. ; L. : 5,70 cm. ; Pr. : 1,90 cm.

  • Fouilles A. Parrot, 1931 - 1932

    AO 15327, AO 15329, AO 15325, AO 14442a

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    La Mésopotamie du Néolithique à l'époque des Dynasties archaïques de Sumer
    Salle 1a
    Vitrine 1 : Préhistoire mésopotamienne. De l'époque de Jarmo à l'époque d'Obeid.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Oeuvre de la notice: AO 15325