Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Figurine plate courotrophe assise à museau de souris

Œuvre Figurine plate courotrophe assise à museau de souris

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

"Figurine plate" courotrophe assise à "museau de souris"

© 2000 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Isabelle Hasselin-Rous

Cette figurine plate d'une femme assise tenant son enfant sur son bras gauche appartient à la série des pappadès produite en Béotie à l'époque archaïque. Présentant un décor géométrique posé avant cuisson, comme ceux trouvés sur les vases béotiens contemporains, sa réalisation remonterait au milieu du VIème siècle avant J.-C., au zénith de la création de ces figurines à visage en museau de souris. Déesse Mère ou simple mortelle, elle est en rapport avec les cultes aux divinités courotrophes.

Une femme portant son enfant

La figurine présente une femme assise sur un tabouret muni de petits accoudoirs, portant sur son bras gauche un enfant. Les formes de leurs corps sont assez rudimentaires. Le coroplathe s'est servi d'une plaque d'argile qu'il a pliée pour constituer le corps et le siège, auquel il a ajouté deux pieds à l'arrière pour soutenir la composition. Il a façonné un long cou cylindrique surmonté d'une tête coiffée du polos, dont le visage, au nez simplement pincé dans l'argile, s'apparente au museau d'une souris. Les bras et l'enfant ont été modelés à part puis rapportés. La chevelure longue encadrant le cou de la femme et le disque frontal du polos ont été réalisés en pastillage. La peinture posée avant cuisson, usant de la même technique que pour le décor des vases contemporains, venait animer ces formes frustes. Des motifs géométriques (chevrons, files de points, triangles) s'ordonnent en bandes parallèles sur la robe de la femme et le vêtement de l'enfant, tandis qu'un collier orné d'un pendentif circulaire à trois pendeloques pare le cou de la mère.

Une figurine-planche béotienne

La couleur de l'argile, la technique utilisée ainsi que les motifs peints encore géométriques, similaires au répertoire décoratif des vases béotiens du VIe siècle avant J.-C., inscrivent cette figurine dans la production coroplathique de la Béotie archaïque. Elle appartient à la famille des pappadès, ces figurines-planches à museau de souris ou à bec d'oiseau coiffées d'un haut polos orné le plus souvent d'une volute centrale (qui imitent les vases à libation béotiens en forme de polos décorés de volutes) produites dans les ateliers de Béotie entre les années 625 et 550 avant J.-C. La courotrophe peut être située dans la période d'apogée de cette production, autour des années 560-550 avant J.-C., par sa similitude avec des figurines découvertes à Rhitsona ou dans la nécropole d'Akraiphia (Béotie, Grèce) issues de contextes archéologiques datés de ces années.

Les courotrophes dans les cultes civiques grecs

Les figurines de femme portant ou allaitant leur enfant étaient l'une des principales offrandes faites aux divinités protectrices de la maternité telles que Déméter, Perséphone, Athéna ou Artémis. Elles peuvent soit représenter la déesse-mère elle-même, soit simplement la mortelle avec son enfant qui souhaite se placer sous la protection divine, ou dédier une telle offrande en gage de fécondité. La découverte de la courotrophe dans le contexte funéraire de la nécropole de Tanagra inciterait peut-être à y voir une mortelle en compagnie de son enfant.

Bibliographie

BESQUES S., Catalogue raisonné des figurines et reliefs en terre cuite grecs, étrusques et romains, I, 1954, p. 10, B 61, pl. 7.
Fiche pédagogique 3-33, Fonction des figurines en terre cuite grecques I : rites et cultes privés.
Tanagra. Mythe et Archéologie, catalogue d' exposition, Paris, Musée du Louvre, 2003, pp. 88-89, n 44.

Cartel

  • "Figurine plate" courotrophe assise à "museau de souris"

    Vers 560 - 550 avant J.-C.

    Provenance et fabrication : Tanagra

  • H. : 17,50 cm. ; L. : 9,20 cm.

  • Acquisition, 1878 , 1878

    MNB 1323 

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet