Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Flacon à fard en forme de taureau

Œuvre Flacon à fard en forme de taureau

Département des Antiquités orientales : Iran

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Flacon à fard en forme de taureau

© Musée du Louvre/C. Larrieu

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Agnès Benoit

Les flacons à fard se sont tellement multipliés dans le monde transélamite à la fin du IIIe millénaire que des centaines d'exemplaires nous sont parvenus. Ils sont en chlorite ou en cuivre arsénié. Des formes animales sont souvent données aux flacons en métal. L'étude des contenus de ces récipients de petite taille est en cours.

Des statuettes-flacons

Les flacons à fard en métal s'inspirent, pour les plus élaborés, de formes animales complètes, au point de ressembler à des statuettes. Seule la présence d'un goulot tubulaire à bord éversé sur le dos de l'animal permet de comprendre la fonction de contenant qu'avaient ces objets. Les artisans ont privilégié les figures d'herbivores : bélier, mouflon, chameau ou comme ici taureau. Des représentations de singe ou de serpent ont aussi été exécutées mais elles sont beaucoup plus rares. Récemment encore, les vases anthropomorphes paraissaient exceptionnels.
On notera que sur les rares flacons en forme de taureau connus, l'animal est représenté presque toujours de la même façon : il porte un collier, ce qui suggère qu'il s'agit d'un bovidé domestique, présente un fanon saillant et sa longue queue est toujours collée sur la patte arrière droite, pour une raison qui nous échappe.
Ces flacons-statuettes n'étaient pas entièrement creux puisque la partie utilisable comme récipient était souvent réduite, comme c'est le cas pour cette forme de taureau.

La circulation de produits cosmétiques à la fin du IIIe millénaire dans le Proche-Orient

Les récipients destinés à contenir des poudres à fard, des onguents et peut-être des parfums, se multiplient à la fin du IIIe millénaire dans le monde transélamite et la civilisation de l'Oxus. Des centaines d'exemplaires sont parvenus jusqu'à nous. Ils sont de petite taille car le produit qu'ils renfermaient était rare et précieux. Les flacons en chlorite, une pierre tendre de couleur verte facile à travailler, sont souvent à base et panse quadrangulaires et à goulot étroit, sans doute pour ne pas éventer le contenu. Les flacons en cuivre arsénié ou en argent ressemblent à de petites bouteilles ou adoptent des formes animales. Il semble que les contenus soient identiques dans les flacons faits à base de chlorite ou de métal : poudre foncée pour se maquiller les yeux ou poudre blanche à base de plomb pour se blanchir la peau. Ces différents produits étaient utilisés par les deux sexes, puisque bouteilles et flacons ont été retrouvés indifféremment dans les tombes masculines et féminines. Une épingle à extrémité bulbeuse était couramment associée à ces récipients pour étaler le produit cosmétique, mais ici elle a disparu.

Cartel

  • Flacon à fard en forme de taureau

  • Cuivre arsénié

  • Don de la Société des Amis du Louvre, 2000

    AO 31554

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran et Bactriane
    Salle 9
    Vitrine 3 : Bactriane fin du IIIe millénaire, début du IIe millénaire avant J.-C.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet