Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Fragment de la frise du temple d'Artémis Leucophryène à Magnésie...

Œuvre Fragment de la frise du temple d'Artémis Leucophryène à Magnésie du Méandre

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Les quarante-trois plaques de la frise ionique du temple d'Artémis Leucophryène ("aux sourcils blancs") de Magnésie du Méandre constituent le plus grand ensemble de sculpture architectural du Louvre. Fidèles aux schémas et conventions du IVe siècle av. J.-C., les reliefs représentent une amazonomachie opposant des guerriers grecs et des Amazones. L'édifice est cité par Vitruve comme une oeuvre de l'architecte Hermogène, qui, vers 200-190 av. J.-C., met au point certaines innovations.

Le temple d'Artémis Leucophryène à Magnésie du Méandre

Le Louvre conserve depuis 1843 l'un des tous premiers ensembles de sculpture architecturale au monde : ce relief de marbre compte en effet parmi les quarante-trois plaques et fragments qui décoraient, avec de nombreux autres panneaux sculptés, la frise du temple d'Artémis à Magnésie du Méandre, au sud-est d'Ephèse. L'édifice, construit dans les premières années du IIe siècle av. J.-C., était consacré à une divinité locale, Artémis Leucophryène, la déesse "aux sourcils blancs", connue seulement des Magnètes. Certains y voient la descendante d'une ancienne déesse mère phrygienne. D'autres la comparent plutôt avec l'Artémis honorée à Ephèse. Elle possédait vraisemblablement les caractères généraux d'Artémis (chasseresse, maîtresse et protectrice des animaux...), mais elle était aussi considérée comme la fondatrice et la bienfaitrice de la cité.

Un édifice pensé par l'architecte Hermogène

Le temple d'Artémis Leucophryène, un édifice d'ordre ionique avec huit colonnes en façade, est cité par Vitruve comme l'une des œuvres principales de l'architecte théoricien Hermogène, qui, vers 200 av. J.-C., met au point certaines innovations. Le plan pseudo-diptère, adopté dès le VIe siècle av. J.-C. tant en Sicile qu'en Asie Mineure, permet d'écarter la colonnade péristyle et confère au bâtiment l'ampleur des vieux temples entourés d'une forêt de colonnes. La construction est régie par des calculs précis : Hermogène privilégie "l'eustyle", c'est-à-dire les bonnes proportions d'une colonne, pour lesquelles le rapport de l'entrecolonnement à la base d'une colonne est de 2,25 mètres. Le fronton du temple était percé d'ouvertures qui permettaient l'apparition de la divinité. Enfin, une frise continue de près de 175 mètres de long, dont les reliefs sont aujourd'hui partagés entre Paris, Istanbul et Berlin, court autour de l'édifice selon un principe jusqu'alors inconnu des temples ioniques d'Asie.

Décor de la frise ionique : une amazonomachie

Le sujet représenté, une amazonomachie, se déroule de façon conventionnelle et répétitive, en groupes de guerriers grecs et d'Amazones, combattant à pied ou à cheval. L'iconographie est très proche encore des schémas élaborés au IVe siècle av. J.-C., comme sur le mausolée d'Halicarnasse, même si les proportions des personnages sont ici moins massives. La violence du combat est rendue par les lignes obliques qui rythment la composition : les chevaux qui se cabrent, les attitudes des duellistes, les corps blessés effondrés au sol.

Bibliographie

- HAMIAUX M., Les sculptures grecques, II, Paris, 1998, p.276, p.287-309, n 354-396.

- DAVESNE A., La frise du temple d'Artémis à Magnésie du Méandre, Paris, 1982.

- YAYLALI A., Der fries des Artemisions von Magnesia am Maeander, MDAI I, suppl.15, 1976.

Cartel

  • Fragment de la frise du temple d'Artémis Leucophryène à Magnésie du Méandre

    Début du IIe siècle av. J.-C.

    Temple d'Artémis Leucophryène, Magnésie du Méandre (actuelle Turquie)

  • Marbre, haut-relief et bas-relief

    H. : 0,81 m. ; L. : 3,77 m.

  • Mission Ch. Texier, 1843

    Amazonomachie (plaque 13)

    Ma 2881

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet