Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Gallien (empereur de 261 à 268 ap. J.-C.)

Œuvre Gallien (empereur de 261 à 268 ap. J.-C.)

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

L'empereur Gallien

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Charlotte Lepetoukha

Ce visage très caractérisé est celui de l'empereur Gallien. Créé au début de son règne, alors qu'il hérite d'un empire fragilisé, ce type de portrait traduit la volonté du souverain de se poser en chef inspiré et dominateur. Instrument d'une politique autoritaire, cette effigie est également, par les emprunts qu'elle fait à la sculpture grecque, le témoignage plastique d'un empereur épris de culture hellène.

L'empereur Gallien

Cette tête, qui venait s'encastrer dans une statue ou un buste, est un portrait de Gallien, associé au pouvoir par son père Valérien en 253, et qui règne seul à partir de 261. La physionomie très caractérisée ne laisse en effet aucun doute quant à l'identité du personnage représenté : le front large, le nez aquilin, la lèvre supérieure à la "goutte" très prononcée, sont des traits répandus dans les portraits et les monnaies émises sous le règne de Gallien.

Le portrait comme outil d'un programme politique

Ce type de portrait a été créé lorsque Gallien se retrouve seul au pouvoir, après que son père a été fait prisonnier par les Perses. Dans un Empire en pleine crise, dont l'unité est menacée par les incursions barbares aux frontières et l'usurpation du pouvoir dans certaines provinces, Gallien veut restaurer la puissance de la fonction impériale.
Cette volonté semble s'exprimer pleinement dans ces portraits où il se pose en homme autoritaire et résolu. Le regard inspiré, levé vers le ciel, lui confère une dimension surhumaine : Gallien apparaît comme le chef éclairé qui va ramener l'ordre et la prospérité à son peuple. Le portrait sert donc les aspirations politiques de l'empereur ; diffusé dans tout l'empire par le biais de statues ou de monnaies, c'est un instrument de propagande.

La "renaissance galliénique"

Le règne de Gallien est marqué par un retour au goût hellénique. L'empereur, imprégné de culture grecque, se veut philhellène comme l'était Hadrien ; il s'intéresse à la philosophie néo-platonicienne de Plotin et est initié aux mystères d'Eleusis. Ce regain d'intérêt pour la civilisation grecque se manifeste dans l'art du portrait par des caractéristiques - chevelure gonflée et regard levé vers le ciel - qui ne sont pas sans rappeler les effigies des successeurs d'Alexandre le Grand. D'autre part, la composition claire et structurée de la tête évoque l'art classicisant et les portraits d'Auguste divinisé.
Parallèlement, on note une certaine tendance à la schématisation, sensible dans le traitement de la chevelure, à peine détaillée, et à la géométrisation des formes - le visage, quadrangulaire, est fortement structuré. L'orientation de l'art vers des formes plus abstraites, qui apparaît dans les portraits impériaux au IIIe siècle, est ici au service d'une sublimation de l'empereur dont elle accentue la physionomie impérieuse.

Bibliographie

Spätantike und Früher Christendum, Francfort, 1982, n 13, p. 393
De Kersauson (K), Catalogue des portraits romains, II, Paris 1996, n 227, p. 482

Cartel

  • L'empereur Gallien

    Vers 261 après J.-C.

  • Marbre

    H. : 39 cm.

  • Ancien fonds

    Empereur de 261 - 268 après J.-C.

    Inventaire MR 511 (n°usuel Ma 512)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Art romain. Syrie chrétienne
    Salle 29

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Le bout du nez est restauré