Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Godet à eau au nom du vizir Paser

Œuvre Godet à eau au nom du vizir Paser

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Godet à eau au nom de Paser, vizir (Premier ministre) de Ramsès II

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Christophe Barbotin

Ce godet de faïence, théoriquement conçu pour mouiller le pinceau dans l’eau, traduit aussi une marque de soumission au vizir Paser, chef de l’administration de Haute-Égypte au début du règne de Ramsès II. Moyennant récompense divine, le scribe zélé devait prononcer la formule des repas en faveur de son supérieur hiérarchique.

Un acte pieux moyennant récompense

Ce godet tronconique, inscrit d’une colonne et de trois lignes de hiéroglyphes, servait à délayer l’encre, mais aussi et surtout à verser un peu d’eau avant de se mettre au travail tout en prononçant la formule des repas en faveur de Paser, maire de Thèbes et vizir au début du règne de Ramsès II : « Tout scribe qui écrira avec ce godet, qui versera de l’eau par ce moyen et qui prononcera (la formule) "veuille le roi accorder l’offrande du millier de pains et de jarres de bière à la personne de son Excellence le noble, directeur des grands chambellans du seigneur des Deux Terres, directeur de la Ville et vizir Paser" , Thot,  Séchat et le Bien-aimé qui écoute (les prières) le favoriseront ! »  Comme souvent dans ce type de texte, la bonne volonté des lecteurs est stimulée par la perspective d’une récompense, ici la faveur des dieux.

Les dieux et le chef

Ces dieux, hormis le « Bien-Aimé qui écoute », en qui il faut sans doute reconnaître Amon-Rê dont on invoquait volontiers l’oreille compatissante, ce sont donc Thot « seigneur des hiéroglyphes » et Séchat, sa secrétaire, les deux spécialistes bien connus des livres et de l’écriture. Il était d’autant plus naturel de s’adresser à eux que Paser, en qualité de vizir de Haute-Égypte, coiffait l’administration de toute la moitié sud du pays. Sachant que l’administration égyptienne, par nature, n’était composée que de scribes, on en concluera que rien ne devait être plus agréable aux dieux qu’un fonctionnaire soumis à sa hiérarchie…

Bibliographie

L'inscription dit : "Que tout scribe sur le point d'écrire en se servant de ce godet fasse une libation (verse quelques gouttes au sol) en disant : une offrande de mille pains et bières au ka de Son Excellence... le vizir Paser."

Cartel

  • Godet à eau au nom de Paser, vizir (Premier ministre) de Ramsès II

    1279 - 1213 avant J.-C. (19e dynastie)

  • faïence siliceuse

  • E 5344

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    L'écriture et les scribes
    Salle 6
    Vitrine 2 : Le matériel du scribe

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet