Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Hendrickje Stoffels au béret de velours

Hendrickje Stoffels au béret de velours

© 2006 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Adeline Collange

Attachant portrait de la compagne du peintre. A dater vers 1654, dans un genre néovénitien efficacement cultivé par le Rembrandt de la maturité.

La compagne du peintre

Une belle jeune femme d'une vingtaine d'années, richement vêtue d'une fourrure et parée de bijoux, est représentée en buste. Il s'agit de Hendrickje Stoffels, amoureusement portraiturée par Rembrandt. Hendrickje était la seconde nourrice de Titus, le fils que le peintre avait eu de sa première femme Saskia, morte en 1642. Elle était aussi la compagne de Rembrandt, et ce concubinage, sévèrement réprouvé par la société calviniste, fut condamné par l'Eglise réformée d'Amsterdam. Cependant, Hendrickje resta auprès de Rembrandt, auquel elle donna deux enfants, dont un mort en bas âge. Elle géra, aux côtés de Titus, le commerce d'art du maître, à la fortune bien hasardeuse, jusqu'à sa propre mort en 1663, six ans avant celle du peintre.

Tendresse picturale

Rembrandt fit plusieurs portraits de Hendrickje, actuellement conservés au Staatliche Museen de Berlin-Dalhem et à la National Gallery de Londres. La plantureuse jeune femme lui servit aussi de modèle pour des tableaux d'histoire comme la sublime Bethsabée au bain tenant la lettre de David (musée du Louvre). Ici, c'est la douce compagne, et non l'héroïne biblique à la nudité tentatrice, que choisit de représenter le peintre. La pose est sage, et ses yeux, à la douceur sombre, sont à la fois fiers et humbles. Ce regard chargé de confiance renvoie évidemment à l'amour de Rembrandt, mais peut-être aussi plus directement à un de ses autoportraits (Staatl. Kunstsammlungen de Kassel), qui serait son pendant.

Velouté du clair-obscur

L'oeuvre a malheureusement un peu souffert des outrages du temps, et on distingue mal l'adorable petit bonnet de velours qui a donné son nom au tableau. La touche raboteuse, si caractéristique de Rembrandt, et le relief, habituellement marqué par des empâtements vigoureux, sont sensiblement usés. Mais nous pouvons toujours admirer le subtil jeu de l'éclairage et le chatoiement délicat, presque transparent, des étoffes qui recouvrent les épaules de Hendrickje. Les ombres et les lumières se fondent en un clair-obscur velouté qui atténue les contours. L'harmonie tonale dorée, si proche de celle des Vénitiens et particulièrement de celle du Titien, est caractéristique des oeuvres de la maturité. Elle semble encore ajouter à l'intime douceur de ce modèle si tendrement peint...

Bibliographie

- FOUCART Jacques, Les Peintures de Rembrandt au Louvre, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1982, p. 63-65.

Cartel

  • REMBRANDT Harmensz. van Rijn (Leyde, 1606 - Amsterdam, 1669)

    Hendrickje Stoffels au béret de velours

  • H. : 0,74 m. ; L. : 0,61 m.

  • Collection de Louis XVI : acquis en 1784

    INV. 1751

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Rembrandt
    Salle 31

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet