Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Hercule assommant Cacus

Œuvre Hercule assommant Cacus

Département des Arts graphiques : XVIIIe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Hercule assommant Cacus

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Boyer Sarah

Armé de sa massue, Hercule s'apprête à frapper Cacus qui a osé lui dérober quelques-uns des boeufs qu'il a confisqués à Géryon, monstre géant à trois têtes qui vit sur une île isolée située au-delà de la Méditerranée et des colonnes d'Hercule, symbole de la limite occidentale du monde connu par les Grecs. Aller chercher ce très riche bétail est l'un des douze travaux d'Hercule. Absent de la mythologie grecque, le personnage de Cacus fut vraisemblablement créé par le poète latin Virgile.

Une Antiquité rustique

Etude d'ensemble pour le morceau de réception qu'il soumet à l'Académie en 1718 (Paris, E.N.S.B.A.), gravé par Cars, ce dessin préfigure, selon Mariette, une Allégorie de la Chambre de Justice établie en 1716 pour la poursuite de traitants. Si le choix du sujet rattache l'oeuvre au XVIIe siècle, la souplesse des lignes et le traitement des détails annoncent deux élèves de Lemoyne, Natoire et Boucher. Les corps sont étudiés d'après modèle et le paysage tient une grande place dans une composition qui allie avec harmonie éléments rustiques de la vie paysanne, telle la femme sur la gauche tentant de maintenir une vache par la corne, et évocation d'une antiquité familière par le groupe du fleuve et des naïades, comme en figurent les artistes de la seconde moitié du siècle. Ces trois éléments témoignent des qualités d'observateur de la nature humaine, végétale ou animale de Lemoyne.

Un long travail

Sur cette toile, Caylus écrit : "On démêle sans peine peut-être une plus grande correction que dans aucun autre de ses tableaux, l'harmonie, le ton de la couleur, ainsi que la facilité qu'il savait persuader. Je dis qu'il savait car ses ouvrages lui ont toujours infiniment coûtés". Lemoyne dessine une kyrielle de détails, témoins de ses recherches pour l'ensemble de la composition : une étude de tête pour Hercule (Berlin, Staatliche Museum), deux de ce héros brandissant sa massue (Louvre et coll. part.), une de femme (Louvre) et deux du dieu fleuve (coll. part.). La technique conjuguant lavis gris, sanguine et rehauts présente les qualités picturales d'une esquisse. Ce dessin de jeunesse prouve ses dons de coloriste et de décorateur : les personnages du premier plan, traités avec vigueur et précision, s'opposent à la recherche décorative et au caractère plus pictural dû à la technique qui insiste sur les plans lumineux dans le paysage et les scènes du second plan.

Un style nouveau

Dans une seconde étude (Louvre), Lemoyne poursuit ses recherches sur l'attitude d'Hercule, seul, levant sa massue pour frapper Cacus : le mouvement exprimé est moins brutal mais plus efficace que dans l'autre esquisse. Moins haut, le bras du héros maintient la massue plus en arrière de l'épaule contractée par l'effort. L'artiste substitue un mouvement de rotation de l'arme au coup direct : la massue aura ainsi plus de force quand elle atteindra le voleur. Quelques traits indiquant l'ombre d'Hercule sur le corps de Cacus montrent comment, prenant appui de sa jambe gauche repliée sur le ventre de son adversaire qu'il maintient au sol, il le domine. Geste et attitude se retrouvent dans l'esquisse et la composition peinte. L'élégance apparente du modèle en pose, que l'artiste accentue en multipliant les effets de torsion et d'extension, atténue la puissance et la violence d'Hercule. Sa ligne sinueuse et recherchée correspond à l'esthétique nouvelle qu'il développe vers 1715-1720, plus tard qualifiée de rocaille.

Bibliographie

- MEJANES Jean-François, Dessins français du XVIIIe siècle, de Watteau à Lemoyne , cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1987, n 120.

- MEJANES Jean-François, Arte de las Academias. Francia y México, Siglos XVII-XIX, cat. exp. Mexico, Antiguo Colegio de San Ildefonso, 1999-2000, pp. 116-123.

En savoir plus :

- BORDEAUX Jean-Louis, François Le Moyne and his generation 1688-1737, Arthena, 1984.

- SALMON Xavier, DUCAMP Emmanuel, François Lemoyne à Versailles, cat. exp. Versailles, musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon, 2001.

Cartel

  • LEMOYNE François

    Hercule assommant Cacus

    en 1717

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Plume et encre noire, lavis gris, avec rehauts de gouache blanche sur esquisse à la sanguine et papier chamois. Traits d'encadrement à la plume et encre noire. Collé en plein.

    H. : 26.9 cm. ; L. : 37.5 cm.

  • Saisie des Emigrés

    3930513

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet