Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Hérode Atticus, philosophe-rhéteur

Œuvre Hérode Atticus, philosophe-rhéteur

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le philosophe-rhéteur Hérode Atticus

© 1989 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Charlotte Lepethouka

Hérode Atticus, le professeur de rhétorique bienfaiteur d'Athènes, né vers 101 et mort vers 177 ap. J.-C., est représenté ici comme un homme de pensée. Le léger mouvement de la tête, l'expression pensive, la vigueur et la qualité de l'exécution évoquent les chefs-d'oeuvre de l'art du portrait hellénistique ; autant d'indices qui trahissent l'origine grecque du sculpteur et la survivance d'une tradition sculpturale forte.

Hérode Atticus

Né en Attique en 100 ap. J.-C. et mort vers 177, Hérode Atticus fut à la fois philosophe, politicien (il occupa la fonction de sénateur à Rome) et mécène. La Grèce lui doit la construction ou la réfection de nombreux édifices, en particulier le stade et l'Odéon à Athènes. Ce buste drapé est celui d'un homme déjà âgé, la tête inclinée dans une attitude pensive. Le visage, encadré par une chevelure et une barbe traitées en mèches courtes et souples, est grave. Sous le front creusé de deux rides profondes, le regard à l'expression lointaine est animé par des pupilles creusées. Ce portrait est connu par plusieurs répliques, dont une, un pilier hermaïque retrouvé à Corinthe, identifie nommément Hérode Atticus.

Mobilier funéraire

Ce buste a été découvert dans une tombe à Probalinthos, près de Marathon, en Attique. De la même sépulture sont issus un portrait de Marc-Aurèle (Ma 1161) et un autre de Lucius Verus, l'empereur conjoint, conservé à Oxford. Cette association n'est pas fortuite : Hérode Atticus était l'ami et le maître des deux empereurs. Il est possible que cette tombe soit celle du philosophe-rhéteur ; on sait que Hérode Atticus possédait une villa dans les environs de Marathon, région dont il était originaire et où il acheva son existence. Le buste de Marc-Aurèle est daté de 161 ; Hérode Atticus avait alors une soixantaine d'années, ce qui semble être l'âge auquel il est représenté ici. On date donc ce buste des environs de 161 ap. J.-C.

L'oeuvre d'un artiste grec

Ce portrait est dans la tradition des effigies de philosophes et d'orateurs grecs du IVe siècle av. J.-C. : tête inclinée, comme plongé dans ses pensées, Hérode Atticus évoque irrésistiblement Démosthène ou Sophocle.
Le sculpteur n'a pas seulement emprunté à l'art grec un type iconographique : la manière sobre qui a présidé à son travail n'est pas celle, plus affectée, des praticiens romains de l'époque. Elle rappelle plus sûrement la tradition sculpturale grecque, notamment dans la grande qualité du modelé et dans l'usage modéré du trépan pour détailler la chevelure.
Cependant, le traitement de l'oeil, où l'iris est gravé et la pupille creusée en cupule, est proprement romain, et rattache immédiatement cette oeuvre à l'art du IIe siècle ap. J.-C. Même s'il puise l'essentiel de son inspiration dans l'art grec, le sculpteur a donc su utiliser les innovations apportées par les artistes romains pour rendre son portrait plus vivant.
L'auteur de ce buste est peut-être celui qui a exécuté le Marc-Aurèle retrouvé dans la même tombe ; mais, non bridé par les contraintes liées au portrait officiel, il a sans doute bénéficié d'une plus grande latitude dans l'exécution du portrait du philosophe que dans celui de l'empereur. Ceci expliquerait que la facture de son Hérode Atticus paraisse plus libre et permette de voir dans ce portrait un authentique chef-d'oeuvre.

Bibliographie

- CHARBONNEAUX J., "Portraits du temps des Antonins", in Monuments Piot, t. XLIX, Paris, 1957, p. 76, fig. 11.

- L'art de Rome et des provinces, catalogue de l'exposition, Metz, Reims, Strasbourg, Lille, Dijon, Grenoble, Nantes, 1970-1972, n 33.

- KERSAUSON K. (de), Catalogue des portraits romains, II, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1996, n 132, pp. 290-293.

- BOL R., "Die Porträts des Herodes Atticus und seiner Tocher Athenais", in Antike Kunst, 41. Jahrgang 1998, Heft 2, pp. 118-128.

STAVRIDIS A., "Contribution à l'iconographie d'Hérode Atticus", in Archeologikon Delfion, 1998, pp. 161-164.

Cartel

  • Le philosophe-rhéteur Hérode Atticus

    Vers 161 après J.-C.

    Probalinthos (Attique)

  • Marbre

    H. : 62 cm.

  • Trouvé par Fauvel en 1789. Collection Choiseul-Gouffier jusqu'en 1818Vente Pourtalès, 1865

    Inventaire NIII 2536 (n° usuel Ma 1164)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet