Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Homme debout

Etudes pour un homme drapé, de profil vers la droite

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Catherine Scheck

La simplicité forte de cette belle page, caractéristique du goût et de la maîtrise de Le Sueur, rend compte de sa très méthodique démarche de créateur. Dans sa technique de prédilection, il met ici au point la noble figure du disciple de saint Paul dans La Prédication de saint Paul à Éphèse. Grandiose, ce "May" de 1649 pour Notre-Dame de Paris (aujourd'hui au Louvre) confirmait magistralement la jeune renommée du peintre de la Vie de saint Bruno, désormais loué comme le "Raphaël français".

L'art et la méthode

Évalué à environ 400 feuilles originales, dont plus de 200 se peuvent admirer dans le seul fonds du musée du Louvre, l'oeuvre dessiné de Le Sueur parvenu jusqu'à nous est très considérable. Son abondance et sa qualité, qui font écho au fécond enseignement reçu dans l'atelier de Simon Vouet, sont révélatrices du rôle privilégié du dessin dans le processus de la création chez Le Sueur. Dans sa carrière toute parisienne, aussi brève qu'éclatante, le May de 1649 est souvent considéré comme le chef-d'oeuvre de l'artiste, alors dans la pleine maturité de son talent. Très ambitieux, le tableau a été l'objet d'une élaboration particulièrement exigeante que reflète son minutieux dossier préparatoire, savamment reconstitué par Alain Mérot : outre les deux esquisses peintes (Londres et Alger), il nous faut compter quatre études d'ensemble, de la première ébauche (Madrid) à la composition définitive mise au carreau conservée au Louvre ; et également douze études de personnages dont la moitié se trouve aussi au Louvre. Les soigneuses gradations de ces études successives offrent une démonstration pertinente de l'efficace discipline du créateur. L'exemplaire lisibilité du monumental tableau de La Prédication de saint Paul à Éphèse en sera le fruit. La feuille d'oeuvre, support du dessin, est ce papier gris beige assez soutenu qui a la préférence de Le Sueur dans les oeuvres de la maturité. Il fait valoir les effets lumineux et le jeu sobrement contrasté de la pierre noire et des rehauts de craie blanche, sa technique préférée ; cette technique est aussi la mieux adaptée à ce type d'étude de personnage et, plus généralement, aux patientes recherches du dessinateur.

Le "Raphaël français"

Le Sueur, qui a renoncé aux effets décoratifs appris auprès de Vouet, donne avec le May de 1649 l'expression la plus frappante de son adhésion au classicisme de Raphaël. Cette vénération pour l'illustre modèle italien - connu en France, principalement grâce aux tableaux et aux dessins de la collection royale et à travers les gravures - est en accord avec le contexte culturel parisien, qu'il s'agisse du goût des collectionneurs ou des préceptes en vigueur à l'Académie royale (fondée en 1648) où Le Sueur, avec d'autres membres fondateurs, assure l'enseignement du dessin. Au XVIIIe siècle, alors que culminera la faveur de Le Sueur, un amateur aussi éclairé que Pierre-Jean Mariette ne craindra pas d'affirmer : "il y eut entre ces deux grands hommes une conformité parfaite". Cet hommage concluait, dans l'Abecedario, un long et enthousiaste parallèle entre Le Sueur et Raphaël.

Bibliographie

- L. BICART-SEE et J. LABBE, "Répertoire des dessins", dans F. Arquié-Bruley, L. Bicart-Sée et J.  Labbé, (dir.), La Collection Saint-Morys au cabinet des Dessins du musée du Louvre (II), Paris, coll. "Notes et documents des musées de France, 19", 1987, p. 520.

- J. GUIFFREY et P. MARCEL, Inventaire général des dessins du musée du Louvre et du musée de Versailles, École française, t. IX, Paris, 1921, n° 9201.

- J.-F. MEJANES, cat. exp. Dessins français du XVIIe siècle, Paris, musée du Louvre, 1984, p. 95, notice 121.

- A. MEROT, Eustache Le Sueur, 1616-1655, Paris, 2000, n° D225, p. 238.

- A. MEROT, "Catalogue des dessins", dans cat. exp. Eustache Le Sueur, musée de Grenoble, 2000, p. 143-175.

Cartel

  • LE SUEUR Eustache

    Etudes pour un homme drapé, de profil vers la droite

  • Pierre noire et rehauts de craie blanche sur papier gris-beige.

    H. : 42.2 cm. ; L. : 24.1 cm.

  • INV 30676

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet

Informations complémentaires

En bas à gauche, à la plume et encre brune : Eustache leseur [sic]