Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Il Contento : Jupiter ordonne à Mercure d'enlever la Fortune

Œuvre Il Contento : Jupiter ordonne à Mercure d'enlever la Fortune

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

'Contento' : Jupiter ordonne à Mercure d'enlever le dieu "Plaisir" aux humains

RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Cette très belle feuille est le premier dessin préparatoire connu concernant la composition peinte la plus élaborée d'Elsheimer, située vers 1607, qui fut considérée par Sandrart pour son chef-d'oeuvre : Il Contento. Le tableau conservé à Edimbourg (National Gallery of Scotland) fut précédé d'au moins trois dessins préparatoires, l'un conservé également à Edimbourg, les deux autres au Louvre, le deuxième (INV18657) devant être considéré comme précédant immédiatement la peinture.

Un thème picaresque

La scène est tirée du roman picaresque de Mateo Alemán, Vida y hechos del picaro Guzman de Alfarache, publié à Madrid en 1599. Sa première traduction, en italien, parut à Venise en 1606. Un peintre qui était allé dans cette ville à la fin du siècle et vivait à Rome depuis 1600 pouvait donc tout à fait l'utiliser comme source. Au chapitre VII du Ier livre, le héros raconte comment Jupiter envoya Mercure sur terre pour enlever le dieu Contento auquel les hommes avaient accordé trop d'honneurs. Cependant Elsheimer se démarque de cette description : c'est une déesse et non un dieu qui est enlevée par Mercure et retenue vainement par les hommes. Cette différence peut s'expliquer par le début du chapitre VII d'Alemán qui évoque alors l'une des erreurs commises par les Égyptiens : ceux-ci adorèrent la Fortune sous l'aspect d'une déesse. Cette fable se rencontre déjà chez des auteurs de la Renaissance italienne, tels Leon Battista Alberti (entre 1443 et 1450) ou Antonio Francesco Doni (en 1562).

Une composition dynamique

Dans ce premier dessin, Elsheimer privilégie une composition pratiquement pyramidale : une longue diagonale se déploie à partir des couples à droite, puis se poursuit dans les personnages qui essaient de retenir la déesse enlevée par Mercure, pour se terminer en haut à gauche avec la figure de Jupiter porté par l'aigle. Le caractère dynamique de cette ligne est contrebalancé par la forte horizontale formée par les animaux que l'on s'apprêtait à sacrifier, les personnages de gauche aux mains tendues vers la déesse et les couples enlacés, illustration de l'atmosphère de luxe et de raffinement associée à Contento. Les couples disparaîtront dès la seconde esquisse, une femme nue les remplaçant définitivement. Dans le troisième dessin, le mouvement ascensionnel de l'enlèvement ne sera plus suggéré que par l'élan de la foule à droite. A gauche, l'immobilisme des spectateurs médusés répondra aux verticales des colonnes du temple.

Inspiration antique

La feuille du Louvre a été rapprochée stylistiquement d'une Frise avec satyres, femmes et enfants conservée au British Museum (Londres). Composition et style du dessin rappellent les frises de l'Antiquité mais, plus qu'avec un relief antique, l'oeuvre peut être mise en relation avec une gravure d'une procession sacrificielle romaine de Cornelis Cort (Bruxelles, Bibliothèque royale Albert Ier), d'après un dessin de Lambert Lombard ; l'un des couples pourrait également avoir été inspiré par la gravure de l'Amour réciproque  d'Agostino Carracci. La structure générale du tableau restera proche, mais le style changera avec la dernière étape préparatoire (second dessin du Louvre). Le lavis qui sert à suggérer les zones d'ombre et de lumière met en évidence l'utilisation de figures de cire par Elsheimer. Après Tintoret et avant Poussin, l'artiste choisit en effet cette façon de travailler : on sent déjà dans cette première étude la rigueur et les jeux de plans et de contrastes lumineux facilités par cette méthode.

Bibliographie

- ANDREWS Keith, Adam Elsheimer : Il Contento, Edimburg, Board of Trustees of the National Gallery of Scotland, 1971.

- ANDREWS Keith, Adam Elsheimer : Paintings, Drawings, Prints, Oxford, Phaidon, 1977, n 19, pp. 149-150, n 43-45, pp. 161-162.

- STARCKY Emmanuel, Inventaire général des dessins des Écoles du Nord. 8, Écoles allemande, des anciens Pays-Bas, flamande, hollandaise et suisse : XVe-XVIIIe siècle : supplément aux inventaires publiés par Frits Lugt et Louis Demonts, musée du Louvre, Cabinet des dessins, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1988, notice 33.

Cartel

  • ELSHEIMER Adam

    'Contento' : Jupiter ordonne à Mercure d'enlever le dieu "Plaisir" aux humains

  • Plume et encre brune, lavis gris, mise au carreau à la pierre noire.

    H. : 23.9 cm. ; L. : 33 cm.

  • 3933953

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet