Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Intérieur de palais : deux Renommées volantes couronnent un...

Œuvre Intérieur de palais : deux Renommées volantes couronnent un personnage

Département des Arts graphiques : XVIIIe siècle

Intérieur de palais : deux Renommées volantes couronnent un personnage

Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Boyer Sarah

Œuvre majeure des débuts de Piranesi, ce dessin de dimensions exceptionnelles et au sujet mystérieux prépare sans doute une gravure non exécutée qui aurait trouvé place, par son style, dans les Opere varie publiées en 1750. Il témoigne avec éclat de son intensité créatrice et visionnaire, comme de sa maîtrise du dessin, utilisant tous les effets et nuances du lavis brun sur une esquisse à la sanguine.

Maître visionnaire

Au centre, deux Renommées couronnent des lauriers de l'immortalité la figure pivot de la scène, juchée sur un socle, entourée de drapés volants et illuminée par un rai reflété par Minerve, assise sur un arc-en-ciel. Autour, sur des structures monumentales, deux captifs tiennent l'un un globe céleste, l'autre une sphère. Une foule importante, dont des trompettistes aux angles, participe à la célébration du héros sous un immense arc surbaissé, ouvert sur des architectures colossales. Le sujet reste mystérieux : fête en l'honneur d'un héros militaire, cérémonie maçonnique ou scène inventée qu'un caractère théâtral apparente à un final d'opéra ?

L'Apothéose de Newton ?

Découverte récemment au verso des cuivres - seuls exemples de réemploi - pour la Basilica di Santa Maria Maggiore et la Piazza di Monte Cavallo (Rome, Istituto per la Grafica), la plus grande et la plus saisissante des fantaisies architecturales de Piranesi, emplie de références obscures, n'a jamais été publiée. Elle est en lien avec ce dessin monumental, de dimensions à peine inférieures à celles des cuivres. Observée à travers une sorte de pré-scène, la cérémonie réunit des hordes de personnages : ils gesticulent autour de la figure centrale, montent deux marches ou un escalier circulaire pour atteindre une plate-forme surmontée de deux constructions monumentales portant des captifs avec, derrière chacun, un télescope. Au centre, un double escalier circulaire mène à une structure cylindrique tirée par des chevaux : elle se balance, instable, sur l'extrémité pointue d'un cône, au centre exact de l'image, isolé par des nuages de fumée. La signification des motifs apparaît grâce à l'identification de la figure centrale. Des éléments font référence à l'étude de l'astronomie : l'arc-en-ciel et le rayon de lumière reflété rappellent le travail sur le spectre coloré, le cône évoque la théorie sur la gravitation universelle. Ainsi est représentée l'Apothéose de Sir Isaac Newton. Objet d'un intérêt généralisé et de nombre d'hommages littéraires malgré des écrits accessibles aux seuls mathématiciens, ce savant voit sa réputation établie grâce aux vulgarisations d'Algarotti et de Voltaire. Exemple unique, la peinture du Monument allégorique en l'honneur de Sir Isaac Newton de Pittoni, aidé des Valeriani, gravé par Desplaces en 1736, semble influencer Piranesi.

Des figures

D'autres dessins de l'artiste présentent des études humaines, figures de fantaisie marquées par Ricci et Guardi dans l'exécution à la plume aux fortes ombres, qu'accentuent touches de lavis et hachures vigoureuses, rappelant la gravure, ou par della Vecchia dans celles semblant danser. Datées de 1762 à 1764, souvent au verso d'épreuves découpées, elles interviennent dans ses gravures pour donner les proportions des architectures et indiquer au spectateur certains détails : elles leur apportent une note d'humanité souvent tragique. D'abord vêtues de costumes contemporains, elles prennent peu à peu des airs de mendiants en guenilles, à la napolitaine.

Bibliographie

- BACOU Roseline, Venise au dix-huitième siècle : Peintures, dessins et gravures des collections françaises, cat. exp. Paris, musée de l'Orangerie, ed. des musées nationaux, 1971, n 143.

- BACOU Roseline, Anciens et nouveaux : Choix d'oeuvres acquises par l'Etat ou avec sa participation de 1981 à 1985, cat. exp. Paris, Galeries nationales du Grand-Palais, ed. de la Réunion des musées nationaux, 1985, n 79.

- BOWRON Edgar Peters., RISHEL Joseph J. (ed.), Art in Rom in the eighteenth century, cat. exp. Philadelphie, Philadelphia Museum of Art, Houston, The Museum of Fine Arts, ed. Philadelphie, Philadelphia Museum of Art, 2000, n 388 (dessin du Getty).

- BRUNEL Georges, Piranèse et les Français : colloque Rome, Villa Médicis ,12-14 mai 1976, Rome, Edizioni dell' Elefante, 1978, 2 vol.

- MEJANES Jean-François, Piranèse et les Français, 1740-1790, cat. exp. Rome, Académie de France, Dijon, musée des Beaux-Arts,Paris, Caisse nationale des Monuments historiques et des sites, Rome, Edizioni dell'elefante, 1976, n 144.

- SØRENSEN Bent, "The Apotheosis of Sir Isaac Newton", in Apollo, mars 2001, vol.CLIII, n 469, p.26-34.

- WILTON-ELY John, Piranesi, cat. exp. Londres, Hayward Gallery, The Art Council of Great Britain, Arts Council of Great Britain, 1978, n 23.

Cartel

  • PIRANESI Giovanni Battista

    Intérieur de palais : deux Renommées volantes couronnent un personnage

    vers 1748

    Société Française des Architectes

  • Annotation en bas à droite, à la plume et encre noire : 'Piranesi'.

    H. : 51.2 cm. ; L. : 76.5 cm.

  • achat , 1983

    4039010

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

annoté en bas à droite, à la plume et encre noire : Piranesi