Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Intérieur d'école arabe à Constantine

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Intérieur d'école arabe à Constantine

Arts graphiques
XIXe siècle

Auteur(s) :
Prat Louis-Antoine

En 1846, Théodore Chassériau se rend en Algérie pour deux mois, à l'invitation d'Ali ben Ahmed, le calife de Constantine. Il ramènera de ce séjour de nombreux dessins et aquarelles, qui inspireront ses tableaux futurs. La scène représentée est typique de l'intérêt des peintres européens pour les sujets à résonance orientale au XIXe siècle.

Une image intemporelle

Qui n'a pas vu ces dernières années à la télévision des images des écoles coraniques dans les pays islamiques ? Rien ne semble avoir changé depuis le XIXe siècle dans la description d'une scène de ce type. Chassériau annote en effet son dessin en décrivant les enfants "la bouche ouverte et remuant la tête", parce qu'ils sont en train de psalmodier les versets du Coran. La salle d'étude, basse et à structure ogivale, est éclairée par des lampes en verre transparent et coloré. C'est à Constantine, en 1846, que se situe cette scène dont l'image s'est perpétuée jusqu'à nos jours.

Un séjour algérien

En 1845, Chassériau brosse le grand portrait du calife de Constantine, Ali ben Ahmed, à cheval et entouré de son escorte (Musée national du château de Versailles). Les deux hommes sympathisent, et le calife invite le peintre à venir en Algérie l'année suivante. La conquête française n'est alors pas encore terminée, mais le calife est déjà rallié à la France. Chassériau arrivera à Philipeville vers le 11 mai, visitera Constantine et ses environs du 12 mai au 12 juin, puis passera un mois à Alger jusqu'au 25 juillet. Le voyage sera pour lui l'occasion de réaliser des dizaines de dessins ou d'aquarelles où il représentera surtout des indigènes qui le séduiront par la noblesse de leur type exotique. Il s'attachera particulièrement aux hommes arabes et aux femmes juives (les seules femmes qu'un Européen pouvait voir le visage dévoilé).

L'orientalisme

Comme pour Delacroix au Maroc en 1832, le séjour algérien de Chassériau en 1846, bien que bref, sera une révélation. La lumière orientale le poussera à éclaircir sa palette et à la rendre davantage sonore ; la beauté des personnages qu'il croisera lui rappellera la permanence de l'Antique à l'époque moderne. Rentré à Paris, il commencera à peindre quantité de petits tableaux à sujets orientalistes, alors à la mode, et qu'il pourra commercialiser assez facilement : magnifiques chevaux arabes, juives aux atours somptueux, marchands arabes, etc. Il deviendra l'un des représentants les plus importants de cette tendance de la peinture française où s'illustreront également Delacroix, Dauzats, Decamps ou Fromentin, avant Renoir et Matisse.

Bibliographie

- PRAT Louis-Antoine, Musée du Louvre, Inventaire général des dessins. Ecole française : Dessins de Théodore Chassériau 1819-1856, Paris, 1988, tome I, n 1681.

- PRAT Louis-Antoine, Chassériau. Un autre romantism, cat. exp. Paris, Strasbourg, New-York, 2002-2003, n 146.

Cartel

  • CHASSERIAU Théodore

    Intérieur d'école arabe à Constantine

    en 1846

    Chassériau, Arthur

  • Aquarelle sur esquisse à la mine de plomb. Daté et localisé en bas à gauche, à la mine de plomb : 'Constantine, 1846'. Annotations en haut à droite : 'presque tous la bouche ouverte et remuant la tête l'intérieur blanc dans la demi-teinte les enfants en blanc souvent et quelques tons francs le maître jeune et les bras presque nus la veste relevée - ceci beaucoup plus haut - derrière les enfants dans l'ombre avec un maître presque nègre'. Indication du sujet : au verso de la feuille sur laquelle le dessin est collé. Dessin restauré

    H. : 30.6 cm. ; L. : 36.8 cm.

  • legs , 1935

    4024348

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet