Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Inventaire et comptabilité d'un temple d'Abousir

Œuvre Inventaire et comptabilité d'un temple d'Abousir

Département des Antiquités égyptiennes : Objets de la vie quotidienne

Tableau d'inventaire d'un temple de la 5e dynastie

© 2009 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Objets de la vie quotidienne

Auteur(s) :
Bernadette Letellier, Jean-Louis de Cenival

Les archives, découvertes au XIXe siècle à Abousir, sont parmi les plus anciens papyrus hiératiques connus. Sur des tableaux de service étaient consignés pour chaque jour ou chaque mois les tâches du personnel, des inventaires de matériel et surtout des comptes. Ces deux fragments correspondent à un inventaire détaillé des vases de culte pour l'un, et une récapitulation mensuelle des livraisons de marchandises, pour l'autre.

Dès l'ancien empire : la paperasserie

Nous éprouvons une certaine fascination à l'égard des contes, des textes religieux et récits légendaires de l'Ancienne Egypte. Et pourtant sait-on que les plus anciens papyrus connus actuellement sont un paquet d'archives qui constituent le plus bel exemple de paperasserie administrative.
Plusieurs symptômes invitent à penser que la fièvre bureaucratique des Egyptiens s'était déclarée dès le courant de la 1ère dynastie. Mais le premier témoignage direct sur cette fièvre jusqu'ici publié date de la 5ème dynastie : il s'agit des archives du temple funéraire du roi Néferirkarê (mort vers 2460 av. J.-C.) dont ces deux documents représentent des fragments.
Aucune entreprise ou aucun Etat moderne n'est plus capable d'accumuler une telle masse de paperasserie.

Le tableau d'inventaire

Le personnel du temple procédait périodiquement à des inventaires minutieux du matériel de culte placé sous sa responsabilité. Le résultat de ces inspections était consigné dans des tableaux quadrillés. Deux encres différentes, noire et rouge, ont été utilisées pour séparer plus clairement les différentes notations. Chaque colonne est consacrée à la description de l'état de conservation d'un objet. Au cours des inspections successives, ces objets sont cochés "présent" et les modifications éventuelles à leur état, relevées.
Les en-têtes, en lignes horizontales, sont écrits en signes grands et clairs. Ces titres, qui traversent les colonnes, indiquent la matière (quartz, galène, encens), les types d'objets enregistrés (vases, coupes, coffret) et des précisions techniques (plaquage d'argent).
Le soin porté à ces observations est stupéfiant. Par exemple, au sujet d'un vase : " Vides, fuites, nombreuses réparations en lui, nombreux éclats..."
Cette précision confine même à la maniaquerie : une colonne entière a été consacrée à noter la présence d'une boulette d'encens !

Le tableau de comptabilité

La feuille est une partie d'un rouleau de récapitulation mensuelle, établie à partir de comptes partiels. Le titre est inscrit de manière horizontale en haut : "Offrandes apportées du temple solaire du roi Neferirkarê à son temple funéraire."
Le temple solaire, situé à quelques kilomètres, était le véritable centre économique. Il transmettait au temple funéraire les produits des différents centres agricoles, ou les services qui ont chacun droit, dans ce tableau, à un chapitre vertical. Dans ces chapitres chaque produit se voit réserver trois colonnes respectivement consacrées aux quantités devant être livrées, effectivement livrées et au reste dû. Les chiffres sont inscrits dans les 30 lignes des 30 jours du mois, séparés en trois décades par des lignes rouges. Nous pouvons ainsi savoir que le 3e jour du mois le palais aurait dû fournir un lot de 15 gâteaux, 2 pains et 1 cruche de bière, mais qu'il n'en a rien fait. Le lendemain la livraison a bien été effectuée.
A la fin de la page sont même indiqués les noms des responsables des livraisons.

Bibliographie

- POSENER-KRIEGER P. et de CENIVAL J.L, Hiératic Papyri in the British Museum. Fifth senies. The Abou Sir Papyri, London, 1968, pL XXII-XXII A.

- POSENER-KRIEGER P., Les archives du temple funéraire de Neferirkarê-Kakaï (les papyrus dAbousir), traduction et commentaire 1 (BdE LXV) p. 136-137, fig. 4.

Cartel

  • Tableau d'inventaire d'un temple de la 5e dynastie

    vers 2400 avant J.-C. (5e dynastie)

    Abousir, temple funéraire de Néferirkarê Kakaï

  • papyrus

  • Don bibliothèque de la Sorbonne

    E 25280

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    L'écriture et les scribes
    Salle 6
    Vitrine 4 : Les écrits. Textes documentaires, textes religieux, textes littéraires

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet