Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>jeune esclave

Œuvre jeune esclave

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Jeune esclave

© R.M.N./H. Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Trouvée dans les thermes d'Aphrodisias en Turquie, cette statuette décorative en marbre noir est un témoignage original du goût, très vivace depuis l'époque hellénistique dans l'empire romain, pour l'exotisme. Elle représente un esclave noir, tenant un vase à huile parfumée dans la main gauche. Le jeune serviteur illustre la popularité dont jouissaient les esclaves éthiopiens employés dans les thermes à la fin du IIe ou au début du IIIe siècle après J.-C.

Un jeune esclave noir

Découverte au début du XXe siècle sur le site d'Aphrodisias de Carie, en Turquie, cette statuette de marbre noir a été offerte au Louvre en 1995 par la famille de l'inventeur du site, Paul Gaudin. Elle représente un jeune esclave, debout, vêtu de l'exomis, une tunique courte serrée à la taille et attachée sur l'épaule. Dans sa main gauche, il tient un balsamaire, vase pour l'huile parfumée. Les traits du visage et la chevelure aux boucles drues indiquent qu'il s'agit d'un serviteur noir, un Ethiopien ou un Nubien. Souvent utilisé par les Aphrodisiens pour des sculptures bichromes (mêlant les marbres blanc et noir), ce marbre ajoute à la caractérisation ethnique du jeune homme par sa couleur sombre. Le traitement très fouillé de la musculature et sa conception non réaliste sont caractéristiques des ateliers de sculpture d'Aphrodisias.

Présentation dans les thermes d'Aphrodisias

Ce jeune esclave a été mis au jour dans les thermes d'Aphrodisias. L'œuvre y était peut-être présentée dans une niche, la vision frontale étant privilégiée. Le sculpteur a en effet apporté un soin particulier au poli du visage et au rendu des plis du vêtement. Ce traitement de la face de la statue contraste avec celui du dos qui est plus grossier. La présence de ce genre de sujet dans un ensemble thermal ne serait pas surprenante. Dans sa Rhétorique à Herennius (IV, 50, 63), Cicéron explique que les esclaves éthiopiens employés dans les thermes jouissaient à Rome d'une grande popularité. Parmi les mosaïques de pavement qui ornent les thermes, comme à Pompéi (Maison du Ménandre) ou à Timgad, plusieurs offrent des images caricaturales de ces esclaves des bains. Créé à la fin du IIe siècle ou au début du IIIe siècle après J.-C., le serviteur d'Aphrodisias illustre une réalité de la vie quotidienne dans cette ville du sud-ouest de l'Asie Mineure.

Les figures de Noirs

Cette statuette est un témoignage original du goût pour l'exotisme qui semble prendre naissance dans les villes grecques du delta du Nil comme Naucratis et Alexandrie. A l'époque hellénistique, les sculpteurs affectionnent particulièrement les scènes de genre et les sujets pittoresques tels que les esclaves, les vieillards, les mendiants, les bossus. A l'exemple du Jeune Esclave enchaîné (lien base cartel), un bronze égyptien hellénistique conservé au Louvre, les petits sujets de bronze ou de terre cuite qui figurent des enfants noirs dans des attitudes variées sont abondants. Le marbre d'Aphrodisias appartient à cette tradition de statuaire décorative. Il illustre pleinement la permanence de ce goût à l'époque impériale, alors que la ville connaît un grand essor, dû en particulier aux ateliers de sculpteurs qui développent à partir du marbre local une abondante production de copies d'œuvres grecques et de décors architecturaux. Avec les figures de serviteurs exotiques, le répertoire hellénistique fournit aux artistes d'Aphrodisias un sujet d'étude privilégié où le souci décoratif n'est pas absent.

Bibliographie

Fr. Baratte, "Exotisme et décor à Aphrodisias : la statue de jeune noir de l'ancienne collection Gaudin", Mémoires et Monuments. Fondation Piot, 80, 2001, pp. 57-80

K. T. Erimp, "De Aphrodisiade", American Journal of Archaeology, 71, 1967, p. 238-239, pl. 70, fig. 19-20

Cartel

  • Jeune esclave

    Fin du IIe - début du IIIe siècle après J.-C.

    Provenance : Aphrodisias (Turquie)

  • Marbre noir (bigio morato)

    H. : 58 cm.

  • Don A. et M. Gaudin, 1995 , 1995

    Ma 4926

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet