Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Jeune femme assise, de profil, se détournant, dans un paysage

Œuvre Jeune femme assise, de profil, se détournant, dans un paysage

Département des Arts graphiques : XIXe siècle

Jeune femme assise, de profil, se détournant, dans un paysage

Arts graphiques
XIXe siècle

Auteur(s) :
Véronique Goarin

John Constable est connu comme l’initiateur du paysage moderne. Le premier, il peint la nature dans sa vérité en s’attachant à rendre les effets de lumière avec une volonté de réalisme. Les portraits sont rares dans son œuvre, tout au plus une vingtaine de tableaux. Par contre, principalement au début de sa carrière, il réalise de nombreux dessins au crayon, saisissant sur le vif les jeunes filles de ses amis ou de sa famille avec la même spontanéité que celle de ses études de paysages.

Portraits de jeunes filles

Constable représente fréquemment dans ses dessins les filles de ses relations, ses cousines ou leurs amies. Au mois de juin 1806 il rend visite à la famille Cobbold à Ipswich non loin de chez lui dans le Suffolk. Il s’était lié d’amitié dix ans auparavant avec Mrs. Elisabeth Cobbold, poète et peintre amateur qui, en 1791, avait épousé John Cobbold, le directeur de la brasserie Cliff à Ipswich. A l’occasion de son séjour, Constable réalise une série de portraits au crayon des deux plus jeunes filles de John Cobbold, Harriet et Sophia. Plusieurs de ces dessins sont datés du 11 ou du 12 juin 1806, quatre d’entre eux sont conservés au Louvre. La présente étude montre Harriet Cobbold, née en 1785 ; sur une autre feuille, elle est assise au même endroit et joue avec un chien.

Un artiste intimiste

Dans ses paysages, Constable représente essentiellement les sites qui lui sont familiers et les endroits où vivent ses amis, à travers une observation directe de la nature. De même, ses études de personnages, dont les modèles sont saisis dans leur vie quotidienne, sont des évocations intimes traduites avec spontanéité. Ici la technique simple des aplats de lavis gris, ménageant de grandes zones claires dans la réserve du papier, dénote une connaissance de la traduction de la lumière qui détermine la figure. La vision instantanée de cette jeune fille qui se retourne est propre à rendre l’atmosphère privilégiée du moment.

Un paysagiste précurseur

En 1806, année très féconde en production de dessins de Constable, l’artiste ne s’est pas encore orienté exclusivement vers le paysage et nombre de ses études évoquent des moments de détente avec sa famille ou chez ses amis. Après cette date, ayant étudié les paysagistes hollandais du XVIIe siècle mais aussi Claude Lorrain, Poussin et Rubens, il se consacre à l’observation directe de la campagne anglaise. Rompant avec l’académisme et les conventions il peint la nature en traduisant les variations de lumière et les effets atmosphériques au moyen d’une touche libre et hachurée. Plus apprécié en France qu’en Angleterre, Delacroix le considérait comme le " père du paysage français ". Il influence les Romantiques par sa liberté d’exécution et l’éclat de sa palette, les peintres de Barbizon par son goût de la réalité et sa sensibilité à la nature et il annonce les Impressionnistes par son intérêt pour la lumière.

Bibliographie

- LYLES Anne, Constable, Le choix de Lucian Freud, cat. exp. Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 2002-2003, sous n° 6.

- REYNOLDS Graham, The Early paintings and Drawings of John Constable, Londres, 1996, 2 vol., n° 06.18, p. 74, pl. 327 et note p. 74.

- SERULLAZ Arlette, D'outre-Manche. L'art britannique dans les collections publiques françaises, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1994, n° 144 et sous n° 145.

Cartel

  • CONSTABLE John

    Jeune femme assise, de profil, se détournant, dans un paysage

    en 1806

    David-Weill

  • don

    406089

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

annoté au verso, au crayon noir : Har...t C / June 12 1806