Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Baigneuse

La baigneuse, dite Baigneuse Valpinçon

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :

François de Vergnette

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Cette Baigneuse porte le nom d'un de ses anciens propriétaires du XIXe siècle. Elle constitua l'un des "envois de Rome" à Paris d'Ingres en 1808, lorsqu'il était pensionnaire à l'Académie de France. Le jeune artiste réalise un chef-d'oeuvre aux lignes harmonieuses et à la lumière délicate. Cet admirable dos nu a hanté l'artiste toute sa vie, le reprenant dans plusieurs compositions, notamment Le Bain turc.

La réception d'un envoi

Cette Femme assise - son premier titre - est l'un des trois envois réglementaires d'académie du jeune Ingres (avec Baigneuse à mi-corps, 1807, musée Bonnat, Bayonne et Oedipe et le Sphinx, 1808, Louvre), sujet rarement abordé par les pensionnaires. Contrairement au Salon de 1806, où il avait provoqué un scandale - notamment avec son Portrait de Napoléon Ier (musée de l'Armée, Paris), "Empereur mal-ingre", "barbare" et les portraits de la famille Rivière (Louvre) - la critique fut mitigée, voire absente. Ce ne sera qu'à l'Exposition universelle de 1855 que l'oeuvre attirera de louangeuses critiques, dont celle des frères Goncourt : "Rembrandt lui-même envierait la couleur ambrée de ce torse pâle."

L'apparente simplicité

"On m'avait trompé, Messieurs, et j'ai dû refaire mon éducation." Voilà le choc du voyage en Italie pour celui qui partagera sa vie entre la France et la péninsule (il devient le directeur de la villa Médicis de 1835 à 1841), La Baigneuse Valpinçon en est l'une des conséquences. Nue, de dos, la sandale rouge délacée, sans prétexte mythologique, elle représente l'unique sujet du tableau, encadrée par des tentures pour mieux mettre en valeur sa ligne serpentine. D'une "volupté profonde" (Baudelaire) et chaste, sans mouvement et sans temps, tout semble calme, simple. Pourtant, les sources utilisées par Ingres sont multiples : tout d'abord, les maniéristes toscans (dont Bronzino), mais aussi une gravure d'après Jacob Van Loo (Le Coucher à l'italienne) et surtout "le divin Raphaël", admiration de toute une vie, avec l'une des Grâces de la loggia de Psyché à la Farnésine.

La longue quête de l'idéal

"J'ai pour exemple le grand Poussin qui a souvent répété les mêmes sujets." Car Ingres, toute sa vie, sera en quête de l'idéal et reprendra de multiples fois les mêmes motifs à la recherche de la perfection, jusqu'au Bain turc (1848-1864, Louvre), où le personnage central reprend à l'identique la baigneuse de sa jeunesse, et L'Âge d'or (1862, château de Dampierre). Cet idéal explique le peu d'illusion de profondeur, la lumière diffuse, le rejet des angles de l'ossature. Il ne lui faudra qu'ajouter une discrète mise en scène orientalisante pour donner La Grande Odalisque du Salon de 1819 (1814, Louvre). En cela, La Baigneuse Valpinçon, son premier grand nu, est à l'origine et déjà tout semble ingresque : la somptuosité des textures (le turban), l'harmonie sinueuse des lignes et celle, sereine, des corps, la sensualité chaste, la recherche de l'absolu.

Bibliographie

- LACLOTTE Michel (dir.), Ingres, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1967, n. 34, p. 58.

- ROSENBLUM Robert, Ingres, Cercle d'art, 1968, p. 78.

- CUZIN Jean-Pierre, Raphaël et l'art français, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1983.

- BAJOU Valéry, Monsieur Ingres, Adam Biro, 1999.

Cartel

  • Jean-Auguste-Dominique INGRES (Montauban, 1780 - Paris, 1867)

    La baigneuse, dite Baigneuse Valpinçon

    1808

  • H. : 1,46 m. ; L. : 0,97 m.

  • Acquis en 1879 , 1879

    R.F. 259

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Ingres
    Salle 60

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

Signé et daté en bas à gauche : Ingres, Rome 1808