Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Charité

Œuvre La Charité

Département des Peintures : Peinture italienne

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

La Charité

© 2009 Musée du Louvre / Erich Lessing

Peintures
Peinture italienne

Auteur(s) :
Philippe Costamagna

Cette figure représente la vertu théologale de charité, accompagnée de ses attributs traditionnels, les enfants qu'elle protège, le vase ardent à ses pieds, la grenade au premier plan. Peint pour François Ier qui l'avait invité à sa cour, c'est le seul tableau d'Andrea del Sarto qui ait été indubitablement exécuté pendant le bref séjour de l'artiste en France, entre juin 1518 et mars 1519 : il est caractéristique de la culture florentine du début du siècle par la perfection de la construction

Une allégorie de la famille royale

Le tableau, à l'iconographie complexe, est un reflet du milieu raffiné et littéraire qui gravitait autour du roi de France. Il s'agit incontestablement d'une allégorie de la famille royale : il célèbre plus particulièrement la naissance du dauphin, assurant la succession au trône tant attendue. Le bébé au sein est une allusion à la récente maternité de Claude de France, tandis que le visage même de la charité n'est pas sans rappeler celui de la souveraine. L'enfant présentant des noisettes serait une petite fille, l'une des filles du couple royal, probablement Charlotte. La figure du premier plan symbolise "la France heureuse se reposant dans la paix".

Un tableau de la collection de François Ier

Andrea del Sarto, appelé au service du roi de France, se rend à Amboise en juin 1518 ; il retourne à Florence en octobre 1519. Il peint pour la cour un portrait du dauphin et un saint Jérôme, aujourd'hui perdus, et ce tableau probablement destiné à orner l'une des pièces du château d'Amboise. La collection de François Ier passe ensuite au château de Fontainebleau, puis est installée au Louvre en 1666, date à laquelle le tableau sera décrit par Félibien.

L'influence de Léonard de Vinci et de Raphaël

À Amboise, Andrea del Sarto redécouvre deux artistes qu'il a connus avant son arrivée en France, Léonard de Vinci et Raphaël. Il cherche à rivaliser ici avec La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne de Léonard, tant appréciée par le roi, et La Grande Sainte Famille et le Saint Michel de Raphaël.
La composition de cette oeuvre, proche de Léonard, selon une pyramide classique qui intègre un système complexe de rythmes divergents, montre l'influence de cet artiste sur l'évolution du style d'Andrea à partir de ce voyage.

Cartel

  • Andrea d'Agnolo di Francesco, dit ANDREA DEL SARTO (Florence, 1486 - Florence, 1530)

    La Charité

    Signé et daté en bas à gauche sur le cartellino : ANDREAS. SARTUS. FLORENTINUS. ME PINXIT MDXVIII [1518].

  • Bois transposé sur toile en 1750

    H. : 1,85 m. ; L. : 1,37 m.

  • Collection de François Ier

    INV. 712

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Grande Galerie
    Salle 8

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Signé et daté en bas à gauche sur le cartellino : ANDREAS. SARTUS. FLORENTINUS. ME PINXIT MDXVIII [1518]