Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La déesse Hathor accueille Séthi Ier

Œuvre La déesse Hathor accueille Séthi Ier

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

La déesse Hathor accueille Séthi Ier

© 2010 Musée du Louvre / Christian Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :

Lili Aït-Kaci

Ce bas-relief provient de la tombe de Séthi Ier, la plus grande de la vallée des Rois. La déesse Hathor y reçoit le souverain. Elle lui saisit la main et lui tend un collier ; par ce geste protecteur. Dans la région des cimetières de Thèbes - capitale durant le Nouvel Empire -, la déesse jouait un rôle important dans l'accueil et l'accompagnement des morts dans l'au-delà. Dans cette scène, le hiératisme traditionnel du dessin égyptien est nuancé par une douceur héritée de l'art amarnien.

Souveraine de l'Occident

Ce bas-relief rehaussé d'une riche polychromie faisait partie du décor de la tombe du roi Séthi Ier, creusée et aménagée dans la montagne à l'ouest de Thèbes, la Vallée des rois. La déesse Hathor, souveraine de l'Occident (le monde des morts), accueille Séthi dans son domaine. Elle lui donne à toucher, pour sa protection, le collier ménat et prend sa main. La symétrie rigoureuse de ce face-à-face est nuancée par les attitudes des deux personnages. Hathor se tient immobile et droite alors que le roi semble en mouvement, légèrement penché vers elle, les jambes en position de marche. Ils sont nommés par les hiéroglyphes inscrits dans la partie supérieure du tableau, leurs qualités et leurs fonctions étant confirmés par les attributs spécifiques qu'ils portent : sur la perruque de la déesse sont plantées des cornes de vache (son animal sacré) et le disque solaire (elle est la fille de ) ; sur la frange de la coiffure de Séthi se dresse le cobra uraeus royal.

L'écho du style amarnien

Cette scène, réalisée selon les conventions strictes du dessin traditionnel, porte toutefois l'écho du style amarnien en vigueur quelque cinquante années auparavant, dans le délié des mains, les retombées souples des rubans de la perruque du roi et la présentation en "profil vrai" de ses pieds chaussés de sandales.
Les atours dont ils sont parés reflètent le raffinement et l'élégance de l'art de ce règne : sophistication de la coiffure d'Hathor, fluidité de sa tunique, transparence et légèreté du vêtement du roi. Les bijoux portent les couleurs des matériaux précieux dans lesquels ils sont fabriqués : l'or, l'argent, le lapis-lazuli, la turquoise et la cornaline.

Champollion

C'est lors de l'expédition qu'il mena en Égypte avec l'Italien Rossellini que Champollion préleva ce relief déjà quelque peu abîmé dans la tombe de Séthi Ier pour le rapporter au Louvre. Malheureusement, sa mort prématurée, en 1832, l'empêcha de le voir restauré, consolidé et exposé dans son département du musée Charles X.

Bibliographie

- ZIEGLER, BOVOT, L'Egypte ancienne, Paris, 2001, P. 226.

- ANDREU, RUTSCHOWSKAYA, ZIEGLER, L'Egypte ancienne au Louvre, Paris, 1997, notice n° 62.

- BARBOTIN, Le Monde de la Bible, 1992, n° 78.

- BARBOTIN, Nouvel Empire, le temps des Ramsès vers 1295-1069 av. J.-C., Fiche-Visite-Louvre, salle 27.
 

Cartel

  • La déesse Hathor accueille Séthi Ier

    provient de la tombe du roi (Vallée des Rois)

  • calcaire peint

    H. : 2,26 m. ; L. : 1,05 m.

  • B 7

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Nouvel Empire
    Salle 27
    Vitrine 1

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet