Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Résurrection

Œuvre La Résurrection

Département des Sculptures : France, Renaissance

La Résurrection

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Sculptures
France, Renaissance

Auteur(s) :
Montalbetti Valérie

Deux soldats romains sont terrassés par l'apparition du Ressuscité. La tête légèrement inclinée et le regard baissé, ce beau Christ athlétique aux jambes nerveuses semble s'élever dans le ciel. Le groupe fut commandé par la reine Catherine de Médicis pour la chapelle des Valois qu'elle fit ériger à Saint-Denis, mais il demeura dans l'atelier du sculpteur.

La Rotonde des Valois

Catherine de Médicis, veuve du roi de France Henri II, fit ériger sur le flanc de la basilique de Saint-Denis (nécropole des rois de France) une somptueuse chapelle funéraire en rotonde dédiée aux Valois. La Rotonde, commencée vers 1560, pâtit de la guerre civile et du manque d'argent et demeura inachevée ; elle fut démolie en 1719. Sous la direction du Primatice, nommé directeur des sépultures royales par la reine, Germain Pilon fut chargé de réaliser le tombeau du roi, ainsi que plusieurs ouvrages de sculpture, parmi lesquels La Résurrection. Le groupe devait surplomber les deux gisants royaux d'Henri II et de Catherine de Médicis en costume de sacre.

Des réminiscences italiennes

La conception du groupe, pétrie de références italiennes, semble due au Primatice. Ainsi l'idée, inédite en France, d'associer le thème de la Résurrection à une sépulture connaissait des précédents italiens (notamment le Monument Brenzoni de Nanni di Bartolo à Vérone). Le Christ, dénudé et athlétique, au torse puissant, s'inspire à l'évidence du Christ de Michel-Ange à Rome (église Santa Maria sopra Minerva), dont François Ier avait cherché à obtenir un moulage en 1546. Il en diffère par le maniérisme de l'anatomie et de la pose : silhouette élancée, longues jambes fuselées, pieds minces et fins, et torsion du corps. Un dessin du Primatice du British Museum, qui représente une tête de Christ et met l'accent sur les volumes et le modelé, semble un modèle préparatoire du visage du Christ de Pilon.

Un Christ en apesanteur

Si Germain Pilon n'est pas le concepteur du groupe, son exécution donne à l'oeuvre sa beauté émouvante. Les jambes minces, nerveuses et souples, qui semblent trop frêles pour supporter le torse vigoureux, esquissent une enjambée et touchent à peine le sol. Elles donnent à la figure un élan aérien, comme si le corps ne pesait rien, ce qui se justifie puisque c'est le corps glorieux du Christ qui monte au Ciel. La position du corps accroît cette impression d'apesanteur : buste en avant, tête inclinée, regard baissé, le Ressuscité paraît se pencher pour bénir les hommes demeurés sur terre. Le geste de bénédiction est amplifié par la disproportion de la main. Le visage du Christ concilie l'idéalisation des traits et une expression très humaine, un regard très doux. La mèche de cheveu tombant sur l'épaule lui donne une grâce presque féminine.

Bibliographie

- BABELON Jean, Germain Pilon, Paris, 1927, pp. 13-14 et pp. 65-66.

- TERRASSE Charles, Germain Pilon, Paris, 1930, pp. 75-76.

- THIRION Jacques, "Observations sur les sculptures de la chapelle des Valois", Zeitschrift für Kunstgeschichte, tome 36, 1973, pp. 266-281.

- BEAULIEU Michèle, Description raisonnée des sculptures du musée du Louvre, tome 2 Renaissance française, Paris, 1978, pp. 129-130.

- BEGUIN Sylvie, "Le Primatice et Pilon", in Germain Pilon et les sculpteurs français de la Renaissance, sous la direction de G. Bresc, Actes du colloque du Louvre 1990, Paris, 1993, pp. 177-191.

Cartel

  • Germain PILON (Paris, connu depuis 1540 - mort en 1590)

    La Résurrection

  • Marbre

    H. : 2,15 m. ; L. : 1,88 m. ; Pr. : 0,74 m.

  • Christ : provenant de l'église Saint-Paul-Saint-Louis, 1933Soldats : provenant du musée des Monuments français, 1821

    R.F. 2292, M.R. 1592, M.R. 1593

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Pilon
    Salle 15 a

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet