Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Sainte Famille

La Sainte Famille, dit La Vierge de Séville

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture espagnole

Auteur(s) :
François de Vergnette

Cette Sainte Famille réunit la Vierge et l'enfant Jésus, sainte Élisabeth et le petit saint Jean-Baptiste, sous la colombe de l'Esprit saint et sous Dieu le Père. La croix de roseaux que tend le petit saint Jean-Baptiste à son cousin suggère la passion que va subir Jésus adulte. Cette oeuvre appartient à la période de maturité de Murillo. Elle montre son évolution vers une grande douceur, sous l'influence des oeuvres de Raphaël.

Famille, Passion, Trinité

La Vierge Marie tient sur ses genoux l'enfant Jésus debout, qu'elle regarde avec tendresse et présente à l'adoration de saint Jean-Baptiste et de la mère de celui-ci, sainte Élisabeth. Jésus saisit d'une main une croix de roseaux que lui présente le petit saint Jean-Baptiste. Cette croix ainsi qu'un agneau placé au premier plan annoncent la passion que va subir le Christ. Au-dessus de l'enfant Jésus, on voit la colombe du Saint-Esprit. Plus haut encore, dans les nuées entrouvertes, Dieu le Père, entouré d'angelots, entrouvre les bras en direction du groupe terrestre. L'évocation de la Trinité donne également de la solennité à cette scène familiale. Le sujet de la rencontre de Jésus et de son cousin avait beaucoup intéressé les artistes de la Renaissance, notamment Raphaël (La Belle Jardinière, musée du Louvre). Cette représentation ne trouvait pas sa source dans les Évangiles, d'après lesquels saint Jean-Baptiste n'a pas connu le Christ avant son baptême, mais dans un texte franciscain, les Méditations du Pseudo-Bonaventure. D'après cet ouvrage, la Sainte Famille s'arrêta chez sainte Élisabeth après la fuite en Égypte. Les deux cousins jouèrent alors ensemble ; saint Jean-Baptiste montrait déjà beaucoup de respect pour Jésus. L'association de la Sainte Famille avec la Trinité est en revanche typique de l'époque baroque et chère à Murillo (Les Deux Trinités, Londres, National Gallery).

Un sentiment religieux nouveau

Dernier des grands peintres espagnols du Siècle d'or, Murillo vécut à Séville, où il acquit la célébrité comme peintre religieux. Il réalisa des cycles de peintures pour les couvents des ordres religieux. Pour les oratoires des particuliers, il peignait des images de dévotion représentant le plus souvent la Vierge. En raison de son grand format, La Vierge de Séville est plutôt un tableau destiné à une église. Dans son oeuvre transparaît un sentiment religieux très différent de celui exprimé jusque-là par les peintres espagnols. La dévotion de Murillo est populaire et tendre, ce qui explique son succès à Séville. L'artiste a également peint des figures d'enfants des rues, dans des toiles relevant de la peinture de genre (Le Jeune Mendiant, musée du Louvre).

La grâce de Murillo

La Vierge de Séville, datée entre 1665 et 1670, est typique du style et de la technique de Murillo dans sa maturité. Plastiquement, son art fut d'abord influencé par Zurbarán et Ribera, comme on le voit dans La Cuisine des anges (musée du Louvre). Puis un voyage à Madrid en 1658, où il put étudier les tableaux des maîtres de la Renaissance et des peintres flamands de son siècle, constitua un tournant dans son oeuvre. Dans La Vierge de Séville, Murillo s'inspire d'un sujet de Raphaël et reprend sa construction pyramidale en associant les figures avec aisance. Les personnages ont des types à la fois gracieux et naturels. L'atmosphère de la toile est lumineuse. La couleur est fine, notamment le rose de la robe de la Vierge. La facture du peintre est souple et moelleuse comme dans La Naissance de la Vierge (musée du Louvre).

Bibliographie

- RESSORT Claudie, Écoles espagnole et portugaise, catalogue du département des peintures du musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002, pp. 192-193.

Cartel

  • Bartolomé Esteban MURILLO (Séville, 1618 - Séville, 1682)

    La Sainte Famille, dit La Vierge de Séville

    1665 - 1670

  • H. : 2,40 m. ; L. : 1,90 m.

  • Collection de Louis XVI (acquis en 1786)

    INV. 930

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Murillo
    Salle 26

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

Signé en bas à gauche : "Bartholom. Murillo F. Hispal"