Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Sainte Famille avec sainte Anne (?) et une servante

Œuvre La Sainte Famille avec sainte Anne (?) et une servante

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

La Sainte Famille, avec sainte Anne (?) et une servante

RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Hélène Grollemund

Dépourvue de toute emphase, cette Sainte Famille est caractéristique, par sa construction en masses et son caractère recueilli, du premier style de Jordaens. Il donne ici une interprétation personnelle de ce courant ténébrosiste international qui est l'une des caractéristiques du XVIIe siècle.

Une identification délicate

La Vierge est assise au centre de la composition, donnant le sein à l'Enfant qu'elle tient sur ses genoux. À droite, saint Joseph et une vieille femme assise sur une chaise la contemplent, tandis qu'à gauche une servante éclaire la scène avec une bougie. La vieille femme, sans attribut, est difficile à identifier. En théorie, il pourrait s'agir de sainte Anne ou de sainte Elisabeth, toutes deux apparaissant régulièrement avec la Sainte Famille. Dans deux dessins associant la Sainte Famille et sainte Elisabeth, Jordaens a donné à celle-ci un agneau, attribut traditionnel de saint Jean Baptiste (Sainte Famille avec sainte Elisabeth, Londres, British Museum) ou l'a montrée accompagnée d'un ange (Sainte Famille avec sainte Elisabeth et un ange, Lille, musée des Beaux-Arts). Comme l'artiste n'a utilisé dans la feuille du Louvre aucun de ces attributs pour caractériser la vieille femme, on peut penser qu'elle est la mère de la Vierge, sainte Anne. D'ailleurs, dans la Sainte Famille avec sainte Anne et une servante, dessin conservé en 1974 dans une collection particulière new-yorkaise, sainte Anne n'a pas non plus d'attribut particulier.

Un dessin en deux temps

Ce dessin monumental aurait été exécuté en deux fois. La conception de la partie principale, c'est-à-dire le groupe formé par la Vierge, saint Joseph et la servante à la chandelle, se situerait vers les années 1620, à une époque où Jordaens se montre particulièrement attiré par le luminisme et le réalisme caravagesque. À un moment indéterminé de la seconde partie de sa carrière, Jordaens aurait élargi sa composition en y ajoutant la figure de la vieille femme. C'est probablement alors qu'il rehaussa la feuille d'aquarelle et de gouache blanche.

Lumière intimiste

L'oeuvre est sans lien direct avec une peinture, tout comme un groupe de trois autres représentations de la Sainte Famille réalisées dans les mêmes années. Dans le dessin de New York déjà cité et dans celui de la Vierge à l'Enfant avec une servante de l'Albertina (Vienne), la lumière, diffusée par une chandelle tenue par la servante, joue un rôle important : elle contribue, par antithèse avec les ombres, à renforcer les volumes et à créer une atmosphère d'intimité plus naturelle. Le dessin de l'Albertina, comme le nôtre, a été agrandi par la suite, de même qu'une Sainte Famille avec sainte Anne et une servante, datée de ces mêmes années 1620-1623 et conservée à Oxford (Ashmolean Museum).

Bibliographie

- A. CALVET, Dessins du Louvre, écoles allemande, flamande, hollandaise, Paris, 1968, n° 62.

- R.A. d'HULST, De tekeningen van Jacob Jordaens : bijdrage tot de geschiedenis van de XVIIe-eeuwse kunst in de zuidelijke Nederlanden, Bruxelles, 1956, cat. n° 31 et p. 126.

- R.A. d'HULST, Jordaens Drawings, Londres, 1974, n° A57, p. 150-151.

- R.A. d'HULST, cat. exp. Jacob Jordaens (1593-1678) ; tableaux et tapisseries, Anvers, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten, 1993, notice B9.

- M. JAFFE, cat. exp. Jacob Jordaens, Ottawa, National Gallery of Canada, 1968.

- A. MERLE DU BOURG, cat. exp. Jordaens 1593-1678, Paris, Musée des beaux-arts de la Ville de Paris-Petit Palais, 2013, notice II-30.

- A. SERULLAZ, cat. exp. Rubens, ses maîtres, ses élèves : dessins du musée du Louvre, Paris, musée du Louvre, 1978, notice 150.

Cartel

  • JORDAENS Jacob I

    La Sainte Famille, avec sainte Anne (?) et une servante

    Juiff, Mme

  • Aquarelle avec rehauts de blanc, pierre noire, sanguine sur trois bandes de papier. Collé en plein.

    H. : 43.8 cm. ; L. : 41.3 cm.

  • don , 1929

    4012209

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet