Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Triade divine

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Relief cultuel

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités orientales
Levant

Auteur(s) :
Caroline Papin

Ce relief cultuel a été découvert à Bir Wereb, en Palmyrène. Palmyre, cité caravanière, était le point de contact entre la Syrie, la Mésopotamie et le désert. Son panthéon voyait les influences étrangères se mêler aux divinités indigènes. C'est dans ce contexte que se forma, au cours de la première moitié du Ier siècle ap. J.-C., la triade de Baalshamîn, Aglibôl et Malakbêl. Ces dieux sont ici représentés en costume militaire romain, originalité de l'iconographie religieuse palmyrénienne.

Une triade de Baalshamîn

Cette triade cosmique constitue la partie supérieure d'un relief cultuel. Les trois dieux, debout, portent une tunique à manches serrées et sont figurés en costume militaire : cuirasse à lamelles et manteau romain retenu sur l'épaule droite par une fibule. Ils tiennent un glaive de la main gauche, tandis que leur main droite, manquante, serrait probablement une lance ou un sceptre. Un calathos et un ruban ornent la chevelure longue et lisse, à la mode parthe, du dieu central également vêtu du pantalon froncé parthe. Sa barbe nous met en présence de Baalshamîn, le distinguant de Bêl. Deux divinités l'encadrent, dotées d'un nimbe radié, imberbes, les cheveux bouclés et les jambes nues. Il s'agit du dieu lune Aglibôl à sa droite, reconnaissable à son croissant lunaire, et du dieu soleil Malakbêl à sa gauche. La préséance du dieu lune, placé à la droite du dieu suprême, sur le dieu soleil, confirme l'identité de Baalshamîn et donne une dimension hiératique à la triade. Les inscriptions gravées entre les divinités sont plus tardives et sont le fait de pèlerins.

Un document de choix

Ce relief présente le rare avantage d'avoir conservé intacts ses visages divins, ce qui le rend d'autant plus précieux que peu de représentations de la triade nous sont parvenues. Il fut découvert près de Palmyre, où Baalshamîn avait le sanctuaire le plus important après celui de Bêl. Aglibôl et Malakbêl, dieux du panthéon traditionnel, y avaient un sanctuaire commun. La triade a ainsi été formée, en associant au dieu suprême deux divinités anciennes de la religion palmyrénienne. Les triades de Bêl, qui est représenté avec la divinité solaire Yarhibôl et Aglibôl, et de Baalshamîn-Aglibôl-Malakbêl, sont les seules que l'on connaisse en leur temps. Ce relief est la principale et la plus ancienne représentation connue de la triade de Baalshamîn.

La spécificité palmyrénienne

Quantité de divinités étaient représentées militarisées en Syrie. Ce phénomène était particulièrement fort à Palmyre. La cuirasse à lamelles est inspirée de l'hellénisme oriental. Son style est antérieur à la cuirasse musclée romaine, qui supplantera la cuirasse hellénistique dans le courant du Ier siècle ap. J.-C. La chevelure lisse de Baalshamîn, que l'on retrouve sur des reliefs anciens, le croissant lunaire placé au niveau du nimbe et pas encore à celui des épaules, ainsi que la rondeur des corps et des yeux exorbités, sont autant d'éléments qui permettent de placer la réalisation du relief dans la première moitié du Ier siècle ap. J.-C. La création de cette triade est le fruit d'une croyance officielle, et ses inspirations diverses, parthes, hellénistiques et romaines, offrent un exemple de l'art mixte original palmyrénien.

Cartel

  • Relief cultuel

    1ère moitié Ier siècle après J.-C. ?

    Provient d'un sanctuaire de Palmyrène (trouvé non loin de Bir Wereb, dans le Wadi Miyah), Syrie

  • Calcaire

    H. : 60 cm. ; L. : 72 cm. ; Pr. : 7 cm.

  • Acquisition 1945

    AO 19801

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Arabie. Les cités caravanières, Dura Europos, Palmyre, IIIe siècle avant J.-C. - IIIe siècle après J.-C.
    Salle 20
    Vitrine 3 : Palmyre : reliefs cultuels (Ie - IIIe siècle après J.-C.)

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet