Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>La Vierge et l'Enfant avec saint Charles Borromée et saint...

Œuvre La Vierge et l'Enfant avec saint Charles Borromée et saint Ignace de Loyola

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Vierge et l'Enfant avec saint Charles Borromée et saint Ignace de Loyola

Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo S. Nagy

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Boyer Sarah

Trois dessins du Louvre préparent le tableau de la chapelle Spada de l'église Santa Maria in Vallicella à Rome (vers 1674). Celui-ci est une étude de mise en place de la composition, assez éloignée de la version peinte. Le dessin, rapide et nerveux, est caractéristique du style de Maratti dans les années 1670, les deux décennies suivantes étant marquées par un certain maniérisme.

Une élaboration méticuleuse

Une série de dessins prépare soigneusement ce tableau : saint Charles Borromée, saint Ignace de Loyola et la Vierge sont rapidement esquissés d'après des modèles nus dans trois sanguines ; une rapide esquisse reprend le corps de la Vierge, d'après un modèle masculin, habillé de ses voiles, tandis que les pans de son drapé ont fait l'objet d'une étude à part (tous au Kunstmuseum de Düsseldorf). Maratti étudie la tête de saint Charles Borromée (Berlin, Kupferstichkabinett), le représente revêtu de ses habits d'évêque (Windsor Castle), puis s'attache aux effets de sa draperie (deux dessins à Düsseldorf). Dans une feuille de Berlin, l'étude pour saint Ignace est très proche de l'exécution définitive ; elle est complétée par celle de Gênes (Palazzo Rosso, Gabinetto Disegni e Stampe), qui détaille aussi les mains, étudiées à part dans une sanguine conservée à Düsseldorf. La proximité de ces études de détail et du tableau suppose l'élaboration d'une troisième étude d'ensemble, telles celles représentées par les dessins du musée de l'Albertina (Vienne) et de Copenhague, copies ou dessins d'atelier. En 1994, le Louvre s'est porté acquéreur d'une autre étude qui avait échappé jusque-là aux historiens et qui semble clore cette série ; elle permet de suivre l'évolution de la composition vers une symétrie plus grande, plus assagie.

Des saints protecteurs des Spada

Le retable de la chapelle Spada, commandé par le marquis Orazio Spada, est dédié à la Vierge, qui est assistée des deux saints patrons de la famille Spada, Charles Borromée et Ignace de Loyola. Né en 1538, saint Charles Borromée, archevêque de Milan d'ascendance noble, soigne avec dévouement les malades pendant la peste. Consacré en 1612, il devient un des saints les plus populaires de la Contre-Réforme. Né vers 1491, d'origine basque, saint Ignace de Loyola se convertit à la suite d'une blessure. Auteur des Exercices spirituels au cours d'une retraite en Catalogne, il constitue un petit groupe organisé militairement. Approuvé en 1540, le nouvel ordre, appelé Compagnie de Jésus (d'où les Jésuites), contribue de façon importante au succès de la Contre-Réforme par l'éducation de la jeunesse et l'évangélisation des contrées extrême-orientales.

Une décennie florissante

Maratti est très occupé dans les années 1670 : il exécute le plafond du palais Altieri entre 1670 et 1676, travaille en 1672 à un tableau d'autel, La Vierge et l'Enfant avec saint François de Sales et saint Nicolas de Bari (Ancône, Pinacothèque communale), ainsi qu'à celui de l'église Santa Maria sopra Minerva où Pierre présente à la Vierge les cinq nouveaux saints du pontificat de Clément X, pour ne citer que les grandes commandes. Les oeuvres de cette période, d'un trait rapide et nerveux, se tiennent, d'un point de vue stylistique ; les études de détail prennet de l'ampleur et une grande vigueur, influencées par Guido Reni et Giovanni Lanfranco. Bernin s'en fait le zélateur, faisant remarquer à un "professore", devant le tableau de Maratti : "Cosi si dipinge".

Bibliographie

- BACOU Roseline, BEAN Jacob, Le Dessin à Rome au XVIIe siècle, 91e exposition du cabinet des Dessins, cat. exp. musée du Louvre, 24 mars-6 juin 1988, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1988, n 98.

- FIRST Blaženka, Carlo Maratta in barok na Slovenskem : pomen z Maratto povezane grafike za barocno religiozno slikarstvo na Slovenskem, Ljubljana, Založba ZRC, ZRC SAZU, Narodni muzej Slovenije, 2000.

- HARRIS Ann Sutherland, SCHAAR Eckhard, Kataloge des Kunstmuseums Düsseldorf, 3,1 Handzeichnungen. Die Handzeichnungen von Andrea Sacchi und Carlo Maratta, Düsseldorf, Kunstmuseum Düsseldorf, 1967, pp. 112-113 et p. 130.

- NIETO ALCAIDE Victor, Carlo Maratti : cuarenta y tres dibujos de tema religioso, Madrid, Real Academia de San Fernando, 1965.

- ORMESSON-PEUGEOT Domitilla (d'), La Rome baroque de Maratti à Piranèse : dessins du Louvre et des collections publiques françaises, 97e exposition du cabinet des Dessins, cat. exp. musée du Louvre, 15 novembre 1990-18 février 1991, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991, n 20.

- WESTIN Jean Kathrin, A Documentary and Stylistic Investigation of the late Works of Carlo Maratti as seen in the Presentation Chapel in St. Peter's, Londres, Ann Arbor, University Microfilms International, 1982.

Cartel

  • MARATTI Carlo

    Vierge et l'Enfant avec saint Charles Borromée et saint Ignace de Loyola

    Mariette, Pierre-Jean

  • Plume et encre brune, lavis brun, tracé préparatoire à la sanguine. Collé en plein.

    H. : 30 cm. ; L. : 17.5 cm.

  • acquis pour le Cabinet du roi , 1775

    393351

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

À la plume et encre brune, sur le dessin, en bas à droite, par Crozat : 17. Montage Mariette avec cartouche.