Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>L'Adoration des bergers

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

L'Adoration des bergers

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Dupuy Marie-Anne

L'Adoration des bergers est une des scènes religieuses les plus célèbres de Fragonard qui réalisa également un tableau sur ce thème. La composition s'ordonne autour de l'Enfant Jésus, qui en occupe de manière symbolique le centre. Le jeu très subtil entre les traits de pierre noire et le lavis posé délicatement au pinceau, anime la scène et contribue à lui conférer gravité et émotion. "D'une touche facile et pleine d'esprit" : c'est ainsi que les contemporains ont décrit cette feuille.

Une commande privée

Ce dessin est à mettre en relation avec un tableau également conservé au Louvre (RF 1988-11). Ce dernier fut commandé par Louis Gabriel, marquis de Veri, un amateur distingué. Entre les années 1775 et 1779, le marquis rassembla une importante collection parmi laquelle figuraient entre autres des oeuvres de Jean-Baptiste Greuze, Hubert Robert et pas moins de dix tableaux de Jean-Honoré Fragonard. Le dessin, comme le tableau, sont à dater vers 1776.

Fragonard, peintre de sujets religieux

La réputation de Fragonard repose de manière exagérée sur ses tableaux dits "de boudoir", montrant des sujets lestes (voir la fameuse Escarpolette de la Wallace Collection à Londres), des jeunes femmes dénudées et des étreintes fougueuses. On oublie qu'il fut aussi un peintre remarquable de sujets religieux. Dans ce registre, Fragonard s'est intéressé essentiellement aux thèmes mettant en scène un enfant. Ainsi l'on connaît plusieurs toiles et dessins montrant l'enfance de la Vierge ou bien celle du Christ. C'est le cas ici avec l'Enfant Jésus, entouré par la Vierge et saint Joseph, et devant lequel viennent se prosterner les bergers. Un lavis très léger enveloppe la composition d'une lumière douce, peu contrastée ; dans le tableau, Fragonard adopte par contre un parti lumineux et des effets évoquant l'art de Rembrandt.

Etude ou répétition ?

Comme souvent avec Fragonard, on s'interroge pour savoir si le dessin prépare l'oeuvre peinte - ce que semble suggérer le fait que l'attitude des bergers à droite n'est pas exactement la même dans les deux compositions - ou bien s'il est une variation inspirée par le tableau, démarche assez fréquente chez l'artiste. Ainsi, pour certains sujets particulièrement appréciés par ses contemporains, il n'est pas rare de rencontrer deux ou trois tableaux, dessins ou aquarelles très voisins dans leur composition et dont l'ordre d'exécution est difficile à déterminer.

Bibliographie

- ANANOFF Alexandre, L'oeuvre dessiné de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), Paris, I, 1961, n 460, fig. 160.

- CUZIN Jean-Pierre, Fragonard, Paris, Milan, 2003, n 28.

- ROSENBERG Pierre, Fragonard, cat. exp. Paris, Grand Palais, New York, The Metropolitan Museum of Art, 1987-1988, n 235.

Cartel

  • FRAGONARD Jean Honoré

    L'Adoration des bergers

    vers 1775

  • Lavis brun sur tracé à la pierre noire.

    H. : 35.6 cm. ; L. : 46.3 cm.

  • achat

    4031875

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet