Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Bénédicité

Œuvre Le Bénédicité

Département des Peintures : Peinture française

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le bénédicité

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Vincent Pomarède

Le thème de la prière précédant le repas, traité par les maîtres hollandais du XVIIe siècle, est réinterprété dans cette scène pleine de tendresse et de retenue, une des plus célèbres oeuvres de Chardin. La matière grumeleuse des oeuvres antérieures laisse place ici pour la première fois à une exécution plus lisse, plus finie.

La souriante vie du devoir

Tout ici oppose Chardin à un peintre comme Boucher. Il met en valeur les vertus méritantes et obscures, la souriante vie du devoir, les humbles robes propres et bien ajustées et non la coquetterie des marquises, les déjeuners sur l'herbe et les promenades au clair de lune.
Le jeu des regards crée un cercle, cercle formel et cercle de la tendresse qui s'intègrent dans les autres cercles de la composition, celui de la nappe et celui des assiettes. Le thème n'est pas nouveau : c'est celui d'une mère qui apprend à ses enfants à réciter leur prière avant de se mettre à table.

Un succès immédiat

Oeuvre simple dans sa composition, raffinée dans sa facture, volontairement banale par son sujet, Le Bénédicité connaît dès sa création un grand succès. La moralisation du sujet, exaltation d'une vie simple et familiale, et l'intimité qu'il sait rendre expliquent l'enthousiasme d'un Diderot pour les scènes de genre de Chardin.

Collection de Louis XV

Exposée au salon de 1740, cette scène de genre fut achetée par Louis XV et demeura jusqu'à la Révolution française dans les collections royales, avant d'entrer, en 1793, au Muséum central des arts de la République, futur musée du Louvre. Notons qu'il existe une réplique de cette oeuvre, avec d'infimes variantes, qui fit partie de la collection de Dominique Vivant-Denon, avant d'être léguée en 1869 au musée du Louvre par le docteur Louis La Caze.

Cartel

  • Jean-Siméon CHARDIN (Paris, 1699 - Paris, 1779)

    Le bénédicité

    Salon de 1740

  • H. : 0,49 m. ; L. : 0,38 m.

  • Collection de Louis XVDonné par l'artiste au roi en 1740

    INV. 3202

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    La peinture de genre au XVIIIe siècle
    Salle 40

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet